La dynastie Faye-Sall face à ses ambiguïtés dantesques.

Des paroles, rien que des paroles en l’air, dénudées de toutes semences de vérité, tel est le discours politique émanant souvent  des officiels du régime « makyste ». On ne sait plus à quoi s’attendre dans un court terme. Car la parole donnée le matin, peut le temps d’une soirée, s’éclipser. En attestent  des  revirements avec des situations spectaculaires qui ne cessent de nous surprendre au jour le jour.  

N’est-ce pas lui qui avait dit que son frère ne bénéficiera  plus du décret de nomination ? Qu’en est-il aujourd’hui ? La réponse est connue de tous.

Aussi osé que regrettable, il  a  même confié à son frangin, une caisse à milliards, alors que la  réputation de ce dernier,  est sujette à questions,  depuis qu’une monstrueuse controverse autour du pétrole a  éclaté.

Pourtant, lui et ses souteneurs s’étaient battus contre cette pratique, lorsque Me Wade, alors  président de la République,  avait surchargé son fils de portefeuilles ministériels et autres charges étatiques.

Ainsi en lieu et place d’une gestion sobre et vertueuse  du pouvoir, c’est du népotisme maladroitement maquillé qui nous est servi.

Le slogan « la patrie avant le parti », n’est que de la fumée, pour hypnotiser la conscience populaire. De toutes les façons  cette ruse funeste, n’est pas aussi intelligente, pour passer inaperçue. Les Sénégalais ont les  yeux bien ouverts.

Ceux qui doutaient encore de l’existence de la dynastie Faye Sall, devront hélas, se rendre à l’évidence : les faits  sont là et ils sont têtus.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles