La couverture maladie universelle pas aussi rose que le prétend l’Etat, selon SUTSAS

C’est le Sutsas qui diagnostique les failles de la CMU et qui livre des infos loin de la reluisante liste que nous dressons nos gouvernants.
La Couverture maladie universelle (Cmu) ne se porte pas toujours à merveille, comme le prétendent les autorités, sur toute l’étendue du pays.

Pis, relaient nos confrères de ‘’Sud Quotidien’’, la Cmu entraine beaucoup de structures sanitaires dans son malaise.

En effet, le fait que les structures de santé préfinancent le programme les met dans des situations embarrassantes face aux nombreuses charges qui leur incombent.

A titre d’exemple, l’Etat doit, rien qu’à la région de Thiès, plus de 316 millions de F Cfa depuis 2014 et 29 millions de F Cfa au district sanitaire de Tambacounda, note les syndicalistes dans le journal.

Ces passifs sont à l’origine de tensions de trésorerie, des protocoles thérapeutiques mal appliqués, des soins incomplets.

Quid du climat social délétère du fait de la paupérisation du personnel communautaire ?

Nos confrères relève une situation délétère vécue par ces travailleurs.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles