La communication un outil clé pour contrer la malnutrition : La FAO et France Médias Monde renforcent leur partenariat

Compte tenu de l’importance croissante des défis liés à la faim et à la production alimentaire et de la nécessité de sensibiliser toujours plus les publics du monde entier, France Médias Monde et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ont signé le 30 janvier 2019 à Rome un accord-cadre de partenariat visant à formaliser leurs collaborations existantes et à renforcer leurs projets communs.

Cet accord traduit une volonté partagée de renforcer la lutte contre la malnutrition sous toutes ses formes, contribuant aux Objectifs de développement durable (ODD) et à l’Objectif « Faim Zéro ».

La FAO et France Médias Monde (FMM) ont développé de longue date une collaboration étroite et régulière, indique un communiqué de la FAO qui ajoute : les trois médias du groupe international (RFI, France 24, Monte Carlo Doualiya), qui consacrent régulièrement des magazines et reportages aux thématiques liées à l’alimentation, à l’agriculture et aux enjeux sanitaires mondiaux. Ils ont ainsi diffusé récemment encore, sur leurs antennes et environnements numérique des spots de sensibilisation au programme « Faim Zéro » auxquels avaient participé des personnalités françaises de renommée internationale, comme l’astronaute Thomas Pesquet et l’acteur Lambert Wilson.

L’accord, nous dit-on, prévoit des possibilités de productions par les équipes éditoriales de RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya autour de projets sur la faim, la nutrition, les systèmes alimentaires ou encore l’agriculture durable, en privilégiant la proximité avec les populations et la valorisation de solutions innovantes dans ces domaines.

Ainsi, des émissions comme « C’est pas du vent » ou « Le coq chante » (RFI) ; « Elément Terre » / « Down to Earth » (France 24) ; « Le journal de l’environnement » (MCD) pourront développer des thématiques avec l’appui de la FAO autour de sujets tels que le développement des activités économiques rurales, des initiatives pour lutter contre les effets du changement climatique, le rôle central des femmes et des jeunes en milieu rural pour maintenir la sécurité alimentaire.

L’accord vise également à faciliter l’identification par les rédactions des experts de la FAO pour intervenir en cas de besoin sur les antennes du groupe. Des campagnes d’intérêt général portées par la FAO pourront aussi être relayées ponctuellement par les médias français à vocation mondiale, en 15 langues.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles