La cinglante réponse du Colonel Ndaw à Ibrahima Sène du PIT « La différence entre vous (politiciens) et moi… »

Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw qui répond ceci sous un post de Ibrahima Sene du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT)
« Monsieur Sene, j’avais répondu à un de vos posts où vous m’avez cité et condamné (…).
Condamnez-moi si vous voulez mais demandez à vos amis de parti que je ne veux nullement citer ici comment ils m’ont connu et écouté sur mon cas. Comme dit dans mes livres j ai fait beaucoup pour ce pays avec ma tête et mon sang.
J’ai commandé des hommes et des femmes qui me respectent et m honorent. Eux peuvent me juger et juger mes actes parce qu ils me savent autoritaire mais juste, exigeant mais honnête, rigoureux mais paternel.
Ces six valeurs qui fondent l’autorité expliquent une carrière exceptionnelle et tous les honneurs qui ont jalonné une riche et exemplaire présence dans les Forces Armées Sénégalaises (42 ans) .
J’ai écrit conscient et fidèle à des convictions des valeurs et un souci constant de servir l’état et la République.
Tel n’est point le souci de personnes comme vous qui se renient journellement pour exister et profiter. Je ne suis pas un politicien. C’est le plus facile pour des intellectuels sans valeur qui par la parole et la plume sucent le sang de ce peuple depuis 60 ans en traversant selon leurs intérêts propres tous les régimes de ce pays.
Moi j ai servi Senghor Diouf Wade et Macky et chacun m a décoré pour services rendu à la Nation sans jamais mettre en péril les trois mots qui fondent mon engagement Honneur Gloire et Fierté. Ces mots n ont aucun sens pour vous. Vous vous êtes allié aux socialistes et aux libéraux tout en restant un marxiste-léniniste. Je ne vois nulle part la conviction ou l’éthique mais un besoîn inébranlable de profiter du système.
Beaucoup de personnes et des responsables m ont invité dans votre domaine et la politique. Je ne me sens pas dans ce champ parce que je ne sais pas mentir ou me renier. Je suis un homme d’honneur ça ne veut pas dire que j ai raison.
Je peux avoir commis des erreurs d’appréciation, des erreurs de jugement, des erreurs mêmes d’objectifs je n’avais d’autre but et de volonté que de servir et faire face à des dirigeants qui détruisent l’idéal d’hommes comme moi. C est grave et très grave que des militaires cessent de croire a un idéal.
Les armées doivent rester un sanctuaire d’honneur et de sacrifice. Des hommes donnent leur vie pour cette raison. On est loin de la politique et des manipulations sociales.
Je dis à mon soldat d’avancer, il avance convaincu et déterminé parce qu il ne doute pas de moi. Une balle le tue et je dis a un autre d’avancer et il n’hésite pas.
C’est ça la différence entre vous (politiciens) et moi. »

Source seneleaks.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles