Karantaba Retour à la normale après l’agression d’une enseignante par un kankourang

Encore sous le choc, les enseignants de la commune de Karantaba ont décidé, ce vendredi,  de suspendre leur mot d’ordre de grève.  Ils avaient décrété 72 heures d’arrêt de cours pour protester contre l’agression d’une collègue par un kankourang.

Cependant, le combat du grand cadre des syndicats des enseignants au niveau local, est loin d’être terminé.

 » La suspension de notre  mouvement d’humeur ne signifie pas que cette affaire est close. Les négociations vont encore se poursuivre afin de situer les responsabilités et de parvenir à un accord pérenne avec les populations pour que plus pareil cas ne se reproduise » a indiqué M. Sonko, l’un des responsables du grand cadre des syndicats des enseignants au niveau local.

Dans ce sens, le représentant du commandement de la gendarmerie, le lieutenant Gaye de Kolda, a fait savoir que désormais  les dérives du kankourang ne resteront pas impunies.

Les tenants des bois sacrés qui font sortir le kankourang  ont également pris l’engagement devant les autorités locales. Ils ont promis que le kankourang ne fera plus de mal à personne.

Dans la même veine, les notables  et imams du village de Karantaba ont a travers, leur représentant, le marabout El Hadj Kadialy Soly, présenté leurs excuses à l’Etat du Sénégal et aux enseignants.

C’est d’ailleurs, fort de ces engagements pris, que les enseignants ont décidé de reprendre les cours le lundi prochain à huit (08) heures.

Correspondance de Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles