Kaolack Les 11 homosexuels relaxés faute de preuves

Et revoilà le cas des homosexuels de Kaolack qui refait surface, mais de façon renversante. L’affaire du mariage avorté, dans une école publique le jour de la célébration de la naissance du prophète Mouhamed (PSL), dans laquelle  11 gays ont été coffrés,  s’est finalement bien terminée pour eux.

Malgré la vive tension suscitée hier avec des grenades lacrymogènes larguées pour disperser les badauds, selon les dernières informations recueillies, ils (ou elles) ne seront plus jugés.

Selon le procureur, il n’y a pas eu assez de preuves à charge pouvant les traduire en justice. Ainsi ils (ou elles) ont été discrètement relâchés.

Selon d’autres infos qui vont bon train dans la capitale du Saloum, certaines indiscrétions véhiculée seraient même à la base de ce rassemblement d’hier .

Après avoir défié  »courageusement »les croyances religieuses, us et coutumes de plus de 13 millions de Sénégalais, dans les pays occidentaux, ils peuvent maintenant se prévaloir du statut de réfugié…

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles