Kansas/Racisme Un homme abat un indien, en blesse un autre qu’il prenait pour des maghrébins

Adam Purinton, 51, a été accusé par le comté de Johnson, au Kansas, d’assassinat avec préméditation au premier degré et de deux tentatives d’assassinat au premier degré avec préméditation, a déclaré le procureur général du Comté Johnson, Stephen Howe lors d’une conférence de presse.

Il a tiré et tué Srinivas Kuchibhotla, 32 ans, et blessé Alok Madasani, (32 ans également)  dans le bar Austins and Grill à Olathe, Kansas, le mercredi soir, selon un communiqué du département de police Olathe.

Un témoin a déclaré au Kansas City Star que l’homme a crié « sortez de mon pays » avant de tirer sur les indiens. Il est également accusé d’avoir blessé un américain Ian Grillot, 24 ans, qui a été touché alors qu’il tentait d’intervenir.

Des témoins ont dit au Kansas City Star et à The Washington Post que Purinton a été expulsé du bar mercredi soir et serait revenu pour lancer des insultes racistes aux deux hommes indiens, avec des commentaires qui suggèrent qu’il pensait avoir affaire à des hommes du Moyen-Orient. Quand il a commencé à tirer des coups, Grillot, un habitué du bar appelé «l’ami de tout le monde, » est intervenu.

Deux hommes, agents du consulat indien à Houston, sont allés au Kansas pour rencontrer les hommes et les policiers pour s’assurer ‘’ deplus de détails sur l’incident et le suivi des mesures de suivi, » a déclaré le porte-parole  du ministère indien des Affaires extérieures, Vikas Swarup dans un communiqué.

«Je suis choqué par l’incident de Kansas où Srinivas Kuchibhotla a été tué. Mes sincères condoléances à la famille endeuillée, » a déclaré le ministre des Affaires extérieures Sushma Swaraj dans un Tweet. L’ambassade américaine à New Delhi a condamné la fusillade.

« Les États-Unis forment une nation d’immigrants et accueillent des gens venus de partout à travers le monde pour visiter, travailler, étudier et vivre » a déclaré le Chargé d’affaires des USA MaryKay Carlson dans un communiqué.

« Les autorités américaines vont mener une enquête approfondie et poursuivre le cas, même si nous reconnaissons que la justice est une petite consolation pour les familles dans la douleur. »

L’assassinat relayé par la presse en Inde et a suscité des réactions fortes sur les médias sociaux, au milieu des préoccupations croissantes que le président américain Donald Trump  a alimenté avec un climat d’intolérance.

« Ne soyez pas choqués ! Soyez en colère! Trump répand la haine. Ceci est un crime de haine! RIP #SrinivasKuchibhotla, » Siddharth, a tweeté  un acteur du sud de l’Inde bien connu, à ses 2,6 millions d’adeptes.

Les États-Unis ont vu une vague de crimes haineux, y compris un pic dans les incidents anti-immigrés, pendant le premier mois ayant suivi l’élection de Trump en Novembre, a rapporté le Southern Poverty Law Centre.

Kuchibhotla et Madasani étaient des ingénieurs qui travaillaient à Garmin en tant que membres de l’équipe « Systèmes Aviation Ingénierie », indique the Star.

Lactuacho.com avec independent.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles