Kabila en a marre des ‘’ Y en a Marristes’’, il les coffre…

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont conduit à l’interpellation de Malal Talla dit “Fou Malade”, Fadel Barro et Aliou Sané hier, à Kinshasa, au cours d’un point de presse. Ils ont été cueillis en même temps que d’autres rappeurs locaux et des burkinabé (formés par Y en a marre) qui ont déjà fait leurs preuves en défenestrant le très solide Blaise Compaoré. Au total donc il y avait une quarantaine de personnes dont un diplomate américain.

Il faut savoir que l’alchimie “Y en a marre” correspond parfaitement à la vision que les américains se font de la démocratie. Une société civile en alerte qui veille sur les libertés. Seulement voilà, cela est très loin de la vision du monde, version “Kabila formula”. Ce dernier est dans tous ses états, craignant chez lui, le syndrome Compaoré.
C’est sans doute pour cette raison que l’Etat du Sénégal a été câblé. Nos sources croient savoir que le Palais a été saisi et briefé sur la question. Et les ministres des Affaires étrangères des deux pays, instruits par leurs chefs d’Etat respectifs, suivent très attentivement le dossier.

Très probablement, d’après les échos qui nous parviennent, on va vers un dénouement heureux… Les jeunes de “Y en a marre” se sont rendus en République Démocratique du Congo pour prêter main forte au “Filindi”, qui contestent le pouvoir local qui veut s’accrocher en manipulant la loi fondamentale.

Comme au Sénégal en 2011, les jeunes sont à l’avant-garde du combat ; aidés “discrètement”… par les américains. Tout un programme !

Source  »Enquête »

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles