Justice/TGI Un présumé trafiquant international de drogue sauvé par le bénéfice du doute

L’accusé Sana Konta, en détention préventive depuis octobre 2014 pour détention et trafic international de drogue, a été acquitté mardi par le tribunal de grande instance (TGI) de Ziguinchor (sud).

Cet homme âgé de 40 ans, originaire d’Abéné, un village situé dans la commune de Kafountine, est mis en cause depuis le 25 octobre 2014, à la suite d’une saisie de 105 kilogrammes de chanvre indien par des éléments de l’Agence de sécurité de proximité (ASP). Le produit prohibé a été trouvé dans des buissons, près de la plage de son village.

Une dizaine de témoins, tous des éléments de l’ASP, ont soutenu devant la chambre criminelle que la came appartenait bien à Sana Konta.

L’un des agents de sécurité de proximité a dit que M. Konta « était  soupçonné depuis plusieurs jours de trafic intense de drogue, de la commune de Kafountine vers la Gambie ».

« Sana Konta est arrivé à la plage le jour des faits (le jour où la drogue a été découverte sur la plage d’Abéné, Ndlr), vers 21 heures. Il était assis quelque part, en compagnie d’une autre personne que nous n’avons pas pu identifier. Nous sommes allés vers lui et avons constaté qu’il ne détenait pas de la drogue », a témoigné l’un des agents de l’ASP.

« Nous avons demandé à fouillé dans son véhicule, qui était immobilisé dans les environs. Mais la fouille a été infructueuse. Mais, juste après son départ, nous avons trouvé deux sacs contenant de la drogue, pas très loin de l’endroit où il s’était garé. Nous en avons déduit que c’est lui qui avait laissé la drogue, à notre insu », a expliqué l’un des agents de sécurité de proximité, devant la chambre criminelle.

Cette version des faits a fait bondir de son siège l’avocat de l’accusé, Boubacar Badji. « Comment des agents de sécurité de proximité, qui ne sont pas assermentés, sans grade, ni mandat, ni uniforme peuvent-ils se permettre de fouiller infructueusement la voiture de quelqu’un et de l’accuser si gravement ? » s’est interrogé Me Badji.

« La drogue n’a été trouvée ni sur lui, ni dans son véhicule, qui a fait l’objet d’une fouille, ni dans sa maison, mais dans la nature, dans les buissons », a argué l’avocat de la défense, qualifiant les agents de sécurité de « zélés ».

Dans son réquisitoire, le procureur général a demandé le maintien de l’accusé dans les liens de la prévention. « Pour le ministère public, l’accusé est coupable du délit de trafic de chanvre indien. Cette drogue ne pouvait appartenir qu’à lui, d’autant plus qu’il y a un caractère international du trafic dans une zone non éloignée de la Gambie », a-t-il soutenu.

Le procureur général a requis une peine d’emprisonnement ferme de 20 ans et a demandé une amende de 10 millions de francs CFA.

Le TGI de Ziguinchor a acquitté Sana Konta « pour absence de preuves probantes », au grand soulagement des membres de sa famille venus nombreux à l’audience.

Source APS

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles