Justice/Affaire de ses ex cadres La Cour d’Appel condamne le Port Autonome de Dakar pour licenciement abusif

Mardi dernier, après 3 ans de bataille judiciaire acharnée, la Cour d’Appel de Dakar a rendu son délibéré en condamnant pour « le licenciement le Port Autonome de Dakar ».
Un désaveu et un camouflet énormes pour le Directeur général du Port autonome de Dakar qui n’a pas encore exécuté la sentence, nous dit Jotay.net.

Selon certains de ses proches, Cheikh Kanté se réfugie derrière le fallacieux argument selon lequel la décision ne lui a pas été notifiée. Pour rappel, outre leurs salaires, ces derniers ont tous perdu leurs avantages, liés aux charges, dont les véhicules de type 4X4 Touareg et leur sursalaire de plus d’un million de francs CFA par mois.

Le site rappelle que le « tout puissant  Dr Cheikh Kanté, qui se présente comme un « bi-docteur » avait licencié près d’un an après sa prise de fonction quatre (4) cadres ».

Il s’agit entre autres de Moussa Sy (chef des services de la Coopération internationale et des Relations extérieures), Diaham (chef du service de la Facturation et du suivi), Jean-Baptiste Diop (chef de la Cellule des études et planification)….

Ils étaient tous des cadres supérieurs avec rang de Directeur sectoriel. Joint à l’époque au téléphone par « le Quotidien », Cheikh Kanté avait précisé être dans son droit de se séparer de travailleurs qui ont « refusé de se soumettre à une décision qu’il a prise ».

Alors que dans les couloirs, ce sont des raisons toutes autres qui sont évoquées, car selon toujours le site Jotay.net, tout le monde est certain qu’il les a licenciés pour « délit de proximité avec son prédécesseur Bara Sady ».

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles