Justice Un boucher écope d’un mois ferme de prison parce qu’il détenait…un couteau

Hier au tribunal de Dakar, un boucher répondant au nom de Samba Mbodji a fait face aux juges. Son tort: avoir détenu un couteau.

Pour dire que les autorités ne badinent plus avec la détention d’armes blanches, surtout après la vague de tueries sauvages notées ces derniers jours à Dakar et un peu partout au Sénégal. Et même les travailleurs dont le couteau est l’outil de travail ne sont pas épargnés par la mesure, nous apprend Jotay.net.

Le boucher Samba Mbodji s’est fait arrêter  il y a quelques jours pour le délit de détention illégale d’arme. Mais ce qui a sans doute attiré l’attention des flics qui l’ont alpagué, c’est le lieu devant lequel le boucher se tenait avec son couteau.

En effet c’est lors d’une patrouille que les policiers du commissariat de Guédiawaye ont aperçu un individu de grande taille devant un bar, tenant un grand couteau à la main.

Inquiets de la présence du monsieur sur un tel lieu avec un couteau,  les flics décident de s’approcher pour en savoir plus. Ainsi ils l’interpellent. Celui-ci déclare être venu trouver une femme qui lui avait chargé de dépecer un mouton. M

ais ses explications ne convainquent pas les limiers qui décident aussitôt de l’embarquer. Présenté ce jour aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar, le boucher Samba Mbodji s’est excusé en promettant aux magistrats de plus commettre la même erreur.

«Je suis vraiment désolé. Je suis boucher et le couteau est mon outil de travail. Je sais que je devais le dissimuler mais c’est parce que je n’avais pas de sac avec moi. Je demande pardon au tribunal. La prochaine fois je me garderais de le faire», s’est désolé le prévenu.

Après que le représentant du parquet a demandé à ce que la loi soit appliquée, les juges du tribunal des flagrants délits de Dakar ont décidé de condamner le sieur Samba Mbodji à un mois de prison ferme.

Source Jotay.net

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles