Justice Sémou disjoncte en plein tribunal et déverse du très salé sur sa femme…

Sémou Diouf ne manque pas de toupet. C’est devant la cour qu’il s’en est violemment pris à son épouse. Il s’est mis à l’insulter, avant de vouloir en venir aux mains avec sa belle-sœur.

Mais les gendarmes ne lui en ont pas laissé le loisir. Il a été arrêté sur le champ et remis au procureur. Sémou Diouf et Seynabou Sène sont mariés depuis des années.

De leur union sont nés cinq enfants dont des jumeaux. Les deux conjoints ont comparu hier pour violence et voies de faits. Chaque partie s’est présentée avec un certificat médical.

Sémou a expliqué que sa femme, sa belle-sœur et sa belle-fille ont transformé sa maison en bordel. « Je n’ai pas de paix chez moi. Ma belle-sœur et ma belle-fille ne font que me lancer des piques. Elles disent que je suis un bon à rien. Des hommes et des femmes se prostituent dans ma propre demeure’’, a-t-il fulminé, apparemment au bord de la crise de nerfs. Il a ajouté que sa belle-fille lui dit sans cesse qu’elle veut un autre mari pour sa mère.

Son témoignage a été battu en brèche par la sœur et la fille de Seynabou Sène. Selon elles, Sémou abuse du chanvre et bat sa femme qui est épileptique.

‘’Il ramène des amis à la maison qui passent leur temps à fumer du chanvre. Je lui ai dit de ne plus le faire, parce qu’il a des enfants et ce n’est pas bien pour eux de voir ce spectacle’’, a déclaré la belle-sœur. M. Diaw, la belle-fille, a renchéri qu’à chaque fois que les deux conjoints se battent, son beau-père s’arme de couteau et menace de tuer sa mère. ‘’La dernière fois qu’ils se sont battus, j’ai récupéré le couteau qu’il tenait.’’

‘’Arrêtez de vous entre-tuer !’’

Après ce déballage, le procureur a tancé le couple. ‘’Vous avez cinq enfants. Vous auriez dû régler votre problème à l’amiable, au lieu de vous traîner au tribunal’’.

Le président de dire au couple : ‘’Si vous ne pouvez plus vivre ensemble, allez au tribunal qui se charge des divorces et essayez de trouver une solution. Arrêtez de vous entre-tuer ! Un jour, cela peut virer au drame est l’un de vous sera emprisonné. Réglez votre problème pendant qu’il est encore temps.’’

Les deux conjoints ont demandé chacun des dommages et intérêts d’un montant de 200 000 francs. Le tribunal les a sanctionnés tous les deux. Chacun devra payer au trésor public la somme de 20 000 francs. Avant de les renvoyer dos à dos. Car chaque partie est aussi tenue de payer la somme de 100 000 francs à l’autre.

Source  »Enqueteplus »

(Titre de la rédaction)

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles