Justice : Ces cas de violences et menaces de mort envers des ascendants …

Titulaire d’un diplôme de psychopathologie et enseignant de profession, la cinquantaine révolue, Pape Diala Guèye a été attrait devant le tribunal correctionnel de Diourbel par sa mère qui l’accuse de violence sur ascendant, menaces de mort et voie de faits sur elle.

Jugé jeudi, il a été condamné à dix jours de prison. S’il a écopé de cette peine d’avertissement, c’est parce que le tribunal l’a relaxé du délit de menaces de mort.

Depuis son retour du Mali où il avait émigré, Pape Diala Guèye, qui est pris en charge par sa famille, n’hésite guère, durant ses excès de colère, à s’acharner sur sa vieille mère Awa Guèye, âgée de 75 ans.

Ne pouvant plus supporter ces mauvais traitements, la vieille dame a saisi la justice en portant plainte contre son fils. A la barre, le mis en cause a balayé d’un revers de la main les accusations de sa mère et les témoignages à charge de ses frères et soeurs.

L’autre ‘’cas’’ s’appelle Mamadou Alpha Diallo et il a sèmé la pagaille et menacé de tuer avec arme blanche sa maman rescapée d’un Accident vasculo-cérébrale (Avc) et sa grand-mère de 80 ans.

Lasse des agissements de son fils qui lui empoisonne la vie, la dame a déposé une plainte à la police. Les limiers n’ont pas tardé à lui mettre le grappin dessus.

Mais, Mamadou Alpha Diallo a battu en brèches les accusations de sa maman. Hier, lors des débats d’audience, il a réitéré ses dénégations à l’enquête préliminaire.

«Tout le monde connait la relation entre une grand-mère et son petit-fils, libérez le s’il vous plait», a dit la vielle dame en pleurs.

Marchant difficilement avec sa béquille, la mère de Mamadou Alpha Diallo a également pardonné à son fils. Toutefois, le parquet s’en est rapporté à la décision du juge.

Source  »L’As »

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles