Jovago et son pari audacieux : Démocratiser l’accès hôtelier et booster le Tourisme

Présent dans 47 pays africains  avec son réseau de 200 000 hôtels partenaires répartis à travers le monde, Jovago a lancé hier jeundi 3 septembre 2015 le pari audacieux de démocratiser l’offre hôtelier tout en boostant le tourisme au Sénégal

Ismaela Cabral Kambel, bien connu à travers ses contributions sur le tourisme sénégalais en particulier, a expliqué aux acteurs et journalistes, une nouvelle application désormais disponibles sur smathphone et tablettes.

Une nouvelle application à portée de mains

C’était au cours du lancement de l’application mobile Jovago axée sur des offres hôteliers les mieux et moins disant, dont la cérémonie s’est tenue à Dakar  au cours d’un afterwork,

L’objectif, selon le responsable des relations publiques du groupe, est d’être plus proche de ses utilisateurs, le mobile étant presque toujours avec ses utilisateurs, avec des offres alléchants mais en conformité avec  la réalité et les meilleurs  offres des pays

« En répondant à notre offre, si vous trouvez mieux Jovago paie la différence » a lancé Ismaela C Kambel, sous forme de défi à la concurrence.

Interrogé sur le comment  du classement de leur groupe comme le No 1 des sites de réservations an Afrique, il a expliqué que c’est parce que Jovago offre des meilleurs tarifs hôteliers qu’ils ont négocié sur une fourche dont ne dispose aucun site.

A cela s’ajoute un éventail de 25 000 hôtels partenaires en Afrique, un personnel de plus de 40 personnes au Sénégal, 200 en Afrique, qui travaille avec plus de 800 hôtels au Sénégal, tout en espérant atteindre 1000 hôtels d’ici la fin de l’année.

Démocratiser l’accès aux hôtels pour les personnes à revenu moyen

« L’hôtel ne doit pas seulement être pour les riches, car on n’a pas besoin d’être riche pour faire plaisir à sa famille, on peut choisir l’hôtel selon ses revenus » a indiqué Ismaela Cabral Kambell le chargé des relations publiques Afrique de l’ouest du groupe. C’est le pourquoi de leur recherche de prix compétitifs à mettre à la disposition des touristes mais aussi des populations.

Tourisme en déclin,  quel apport de Jovago ?

Cette vision pourtant bute sur les réalités du terrain. Au Sénégal et dans certains pays d’Afrique le tourisme est en plein déclin. Interpellé sur cette situation, l’homme explique que leur développement ne peut se faire sans le tourisme, et ils en sont conscients.

C’est pourquoi ils ne sont rapprochés des autorités pour apporter un plus au secteur, à travers leur expertise qui peut jouer un grand rôle. En ce sens des conférences sont organisées sur le secteur touristique, visant à impliquer le plus grand nombre de Sénégalais et d’Africains. C’est pourquoi aussi, ils sont revenus sur le rôle des médias, un document est en train d’être finalisé et sera soumis à tous les acteurs du secteur touristique.

L’autre  combat est de vulgariser le tourisme local, car selon leur vision le touriste n’est pas seulement celui vient d’ailleurs, le Sénégalais peut et doit découvrir l’intérieur son propre pays

« Pour le moment les autorités n’ont rien apporté dans cette vision, mais nous avons espoir, car des contacts ont été faits, une base de travail se fait petit à petit. L’heure n’est plus au travail individuel mais de fédérer les énergies, voir comment travailler ensemble, mettre en place un certain nombre d’activités » a-t-il soutenu en guise de plaidoyer.

Tourisme balnéaire

 

 

 

 

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles