Journée mondiale du migrant : Horizons Sans frontières livre des chiffres alarmants sur les morts et… la Diaspora élimine Macky Sall dès le premier tour

La journée mondiale du migrant a été célébrée hier mardi 18 décembre 2018 à Dakar. Boubacar Sèye le président d’Horizons Sans frontières, avec à ses côtés Seydi Gassama de l’Ong Amnesty International-Sénégal, le sociologue Pr Malick Ndiaye,  et des migrants refoulés des États-Unis et de la Libye vers Sénégal ont porté un plaidoyer face à la presse, pour défendre la cause des migrants. : Mais le bilan macabre a fait frémir plus d’un, dans les locaux de l’Ong Amnesty International…

Les chiffres livrés en cette commémoration de la journée mondiale du migrant demeurentassez alarmants, car 15 300 morts ont été enregistrés entre 2014 et 2017,  avec 1685 personnes décédées sous le chemin migratoire vers l’Europe, rien qu’en 2018 .

Oui selon Boubacar Sèye, le président d’HSF, entre 2014 et 2017, plus de 15300 morts ont été enregistrés sur le plan mondial, mais plus intensément, sur le chemin de l’Europe, rien qu’en cette année 2018, les chiffres avancés font état de 1685 cas répertoriés. Sur des motifs racistes ou nationalistes, plus 80 Sénégalais ont été tués, sans que leurs parents ne soient assurés d’un suivi sur le plan judiciaire de la perte de leurs proches.

Entre Sonko et Bougane, le cœur de la Diaspora balance

Dans cette crise la Diaspora semble avoir banni les dirigeants africains et en particulier le candidat à un second mandat Macky Sall. C’est ce qui ressort d’un partage d’enquête réalisé par Boubacar Sèye. Car selon les chiffres issus de son sondage réalisé auprès de centaines migrants installés en Europe et livrés à la presse, plus 80% de potentiels électeurs semblent avoir tourné le dos au président sortant Macky Sall.

Entre autres griefs reprochés, figurent l’absence d’une vision politique pour une issue de cette crise migratoire, l’absence de perspectives d’emplois pour les jeunes, une diplomatie insignifiante face à une position de plus en plus radicale des pays d’accueil, malgré nos potentialités, la faiblesse des dirigeants africains face aux refoulements de leurs compatriotes, qui pourtant à travers les transferts contribuent de manière considérable à la vie de leur terre d’origine/

En perspectives des élections prochaines pour la Diaspoara, selon Boubacar Sèye, à peine 15% des personnes interrogées parlent de Macky Sall, alors que les plus 80% misent sur des candidats plus jeunes et moins politiciens comme Ousmane Sonko et le journaliste-homme d’affaire Bougane Guèye Dany

Ce dernier s’est même invité  la célébration de cette journée pour exprimer son soutien aux migrants mais aussi  livrer à la presse sa vision d’un meilleur avenir pour les jeunes et potentiels migrants.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles