Journée Mondiale de la poliomyélite : La maladie resurgit à moins de deux ans de la fin du financement de l’Initiative Mondiale pour son éradication

A l’occasion de la Journée Mondiale contre la Poliomyélite, 25 Organisations de la Société Civile ont alerté sur le recul de l’impact des efforts mondiaux pour éradiquer la Poliomyélite, surtout dans les pays en développement.

En effet, une épidémie vient d’être déclarée dans 3 régions de la République Démocratique du Congo et la poliomyélite reste endémique dans les pays comme l’Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan.

Passant de 14 en 2017 à 25 en 2018, les Organisations de la Société Civile d’Afrique et d’Haïti continuent de faire le suivi des vaccins, des finances et des législations (Cotonou, Douala, Kinshasa, Abidjan, Conakry, Accra, Bamako, Nouakchott, Abuja, Freetown, Kampala, Lusaka, Nairobi, Dakar, Monrovia, Port au Prince)

La polio n’ayant été éradiquée complètement dans le monde, cette maladie a resurgi en République Démocratique du Congo, où le système de santé et de vaccination n’est pas solide, ce qui ne protège pas les populations effectuant des déplacements pour des raisons diverses
Les interventions doivent être plus fortes que jamais, en raison des poches de virus restantes qui peuvent conduire à la création de nouvelles zones à risque, si la maladie n’est pas éradiquée complètement. « La crise politique dans les trois pays, entraînant d’importantes migrations entre pays, constitue en effet un risque réel de propagation », dit, Monsieur Ferdinand Tabi de Provaressc, au Cameroun.
Ce qui inquiète également les différents acteurs, c’est que le financement de l’Initiative Mondiale d’Eradication de la Poliomyélite arrive à son terme en 2020, entrainant une diminution drastique des ressources. Cette transition représente une menace pour les systèmes de santé de nombreux pays, le financement pour l’éradication de la poliomyélite ayant été pendant les dernières décennies leur principal soutien.
Ainsi, comme l’a dit Madame Solange Konè de FENOSCI, « tous les Etats doivent se donner les moyens de mettre en place la surveillance et la vaccination de routine pour maintenir le cap, pour que le monde en finisse définitivement avec cette maladie ».
Les résultats sont encourageants, 16 millions de cas de paralysie et 1,5 millions de décès dans le monde dus à la poliomyélite ont pu être évités. Nous encourageons donc tous ceux qui le peuvent à soutenir les efforts actuels et aider à créer un monde sans polio en faisant un don au Rotary International via endpolio.org. La Fondation Bill & Melinda Gates triplera les dons (jusqu’à 50 millions de dollars chaque année) pour les deux prochaines années.
Les 33 jours allant du 11 Octobre au 12 Novembre comportent des moments importants pour la vaccination. La Journée Internationale de la Jeune Fille, la Journée Mondiale contre la Poliomyélite et la Journée Mondiale contre la Pneumonie sont d’excellentes opportunités pour mettre la pression sur nos gouvernements pour un financement accru de la vaccination.
La campagne “33 days to Power Up Immunization” est une initiative de l’agence Niyel qui a débuté en 2017. Cette campagne vise à permettre aux Organisations de la Société Civile(OSC) et autres acteurs impliqués dans les activités de vaccination d’engager les décideurs politiques ou les médias, pour un meilleur investissement dans la vaccination et la redevabilité en Afrique. De par le Plan d’Action Mondial pour les Vaccins (PAMV), la Déclaration d’Addis-Abeba sur la Vaccination et les engagements nationaux pris par leurs dirigeants politiques, ces organisations utilisent cette période pour évaluer les progrès accomplis vers l’accès universel à la vaccination.
Comme toujours, la vaccination est la clé !

Source APO

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles