Journée mondiale de la Mer La formation des marins au menu des échanges

L’Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM), a organisé hier pour  la deuxième fois la fête de la journée mondiale de la mer. Cette manifestation constitue le cadre d’échanges entre les différents acteurs du secteur maritime sur l’éducation et la formation. 

En effet, à travers le thème pertinent choisi cette année, à savoir « Education et Formation maritimes », elle est l’occasion pour les acteurs,  publics comme privés, concernés de mieux saisir  les enjeux qui  gouvernent  leurs activités mais aussi  et surtout  d’aborder  les  problématiques  auxquelles  ils  sont confrontés.

« La Journée mondiale de la Mer, initiée sous l’égide de l’Organisation maritime internationale (OMI), constitue une plateforme d’échange privilégiée entre les acteurs publics et privés du secteur maritime national. En effet, à travers le thème pertinent choisi cette année, à savoir « Education et Formation maritimes », elle est l’occasion pour les acteurs, publics comme privés, concernés de mieux saisir les enjeux qui gouvernent leurs activités mais aussi et surtout d’aborder les problématiques auxquelles ils sont confrontés », souligne Moustapha Ly, secrétaire général du ministère de la pêche et de l’économie maritime, en marge de la cérémonie.

Selon M. Ly, le secteur maritime reste sans nul doute un des moteurs de l’économie sénégalaise.  Et il apparaît donc claire que les gens de mer, les marins pêcheurs, ainsi que l’ensemble des professions auxiliaires doivent être au cœur des politiques de développement du secteur maritime.

« Il est de notre responsabilité de créer les conditions dans lesquelles les marins sénégalais bénéficieront d’une formation professionnelle en tout point conforme aux standards internationaux par voie de conséquence d’un emploi décent et sécurisé, où ils verront leurs droits fondamentaux respectés et garantis. En effet, les catastrophes maritimes consécutives à des erreurs humaines dues à des carences professionnelles ne sont plus tolérables », poursuit-il.

Quant à M. Achille Gueye, représentant du directeur général de l’ANAM, il souligne : « L’atelier célébrant la journée mondiale, c’est pour nous, une initiation à aller ensemble vers une gouvernance maritime obéissant aux normes et standards internationaux ».

il a aussi souligné  que  les questions  de  sécurité,  de  sûreté,  de  santé  au  travail,  de3formation des gens de mer, de travail décent, en définitive, la promotion  des  ressources  humaines  navigantes  et  des professions  connexes  sont  au  cœur  des  préoccupations  des plus Hautes Autorités de notre pays, du fait de leurs multiples enjeux,  et  de la place stratégique qu’occupent  les  transports maritimes dans l’économie sénégalaise..

C’est pourquoi, ajoute  Achille Guèye, à côté de la politique de développement intégré des Ports et des transports maritimes, sous tendue par des projets stratégiques  de  création  d’un  hub  logistique  international,l’amélioration qualitative et quantitative de l’offre de formation aux  métiers  portuaires  et  à  la  logistique  constitue  un  solide levier  pour  l’atteinte  de  l’objectif  d’une  création  massive d’emploi qualifié.

Saer dial et Fara Michel Dièye

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles