Journée internationale des coopératives, le mouvement coopératif sénégalais veut son implication dans le PSE

« Les coopératives veulent être impliquées dans le dispositif de mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE).Car, nous sommes dans les dispositions de créer de nombreux emplois dans le monde rural, si nous arrivons à rendre les travaux agricoles moins pénibles en vue d’attirer les jeunes ».

C’est la conviction de président de la Fédération des coopératives et mutuels du Sénégal (FCMS), Amadou Moustapha Niang, d’appeler les autorités étatiques de leur impliquer dans le PSE.

Selon Amadou Moustapha Niang, « les coopératives qui sont reconnues par l’Acte uniforme l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA) comme des entreprises à part entière peuvent, aujourd’hui, lever des fonds dans les banques pour ne plus dépendre des appuis budgétaires de l’Etat ».

Il s’exprimait le samedi dernier au centre Daniel Brothier, lors de l’édition 2015 de la célébration de la journée internationale des coopératives dont le thème porté sur : « Choisir la coopérative, c’est choisir l’égalité ».

Il a en outre indiqué, qu’en plus des résultats probants dans l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et l’habitat, les coopératives ont permis l’autonomisation économique et financière  des couches vulnérables telles que : les femmes, les personnes vivant avec un handicap et celles du troisième âge.

La fédération des coopératives et des mutuels du Sénégal compte 18 unions avec près de 4 millions de membres, soit le tiers de la population sénégalaise.

Le directeur de l’Agriculture, Oumar Sané, venu présider la Journée internationale des coopératives, a salué le travail des groupements dont les actions dans les divers secteurs de l’économie « ont permis une plus grande autonomie économique et financière de millions de Sénégalais ».

« Donc, il est important pour le gouvernement de le renforcer pour s’appuyer sur ces acteurs afin de développer le Sénégal », a indiqué le directeur de l’agriculture, avant d’ajouter :  « le gouvernement est conscient du rôle des coopératives qui sont des niches de création d’emplois et un levier sûr de redistribution équitable des revenus ».

Le président de la Fédération des coopératives et mutuels du Sénégal (FCMS),  a relevé par l’essor fulgurant des coopératives d’habitat qui ont investi, des centaines de milliards dans la construction de logements sociaux.

Idrissa Diop

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles