Italie Une Sénégalaise enceinte de 6 mois précipitée à terre, maltraitée et victime de racisme avéré

L’histoire partagée sur Facebook par une de nos compatriotes est, pour le moins que l’on puisse dire, très révoltante. Un couple avec une haine raciale en bandoulière s’en est vivement pris à une Sénégalaise enceinte de six mois.  

Selon un témoin des faits, une femme noire (la Sénégalaise) qui se plaignait d’une fille italienne et voulait récupérer son téléphone portable, dans un bus, avait été frappée à coups de pied et de poing. Durant cette agression elle tentait par l’instinct de protéger son ventre.

Plus tard, des agents ont trouvé près de la sortie du bus, au sol, son téléphone portable, un porte-monnaie et le sac de l’agression.

Le couple – qui n’a jamais cessé d’insulter la femme même devant les flics, selon les témoins, avec des phrases racistes terribles comme  » Nègres de m… Retournez chez vous  » ou  » je vais vous faire avorter negra de m… »-a été arrêté sur témoignage de certaines personnes présentes au moment des faits.

Après avoir assuré l’assistance à la femme, la police a acquis la déclaration d’un témoin, qui a indiqué avoir vu deux femmes descendre du bus, mais  juste après la femme de couleur a été poussée sur la poitrine et  fait tomber sur terre.

La victime de l’agression, une Sénégalaise de 39 ans, en situation  régulière en Italie où elle vit depuis des années avec sa famille, effrayée et sous le choc de ce qui s’est passé, a été amenée à l’hôpital par précaution. Cet acte odieux s’est passé vendredi dernier à l’arrêt du bus 11, qui parcourt le front de mer de Rimini à Riccione,

Les médecins l’ont relâchée avec un pronostic de 15 jours d’incapacité de travail et heureusement le futur bébé ne court aucun risque.

La police d’état a arrêté le couple voleur et raciste. Après contrôle, c’est une fille 19 ans d’Ancona et un jeune homme de 22 ans de Caserta, mis aux arrêts pour vol aggravé par le comportement racisme.

« il s’agit d’une attaque lâche et qui me choque en tant que femme et en tant que citoyenne de notre ville »: Ainsi s’est exprimée l’adjointe au maire de Rimini, Gloria Lisi, qui  a condamné l’agression, exprimant une solidarité totale à la victime.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles