Israël : Un homme accusé d’avoir assassiné sa fille en liaison avec un musulman

Sami Karra récuse avoir tué sa fille de 17 ans, Henriette, dans ce que les procureurs décrivent comme un homicide aux soupçons de crime d’honneur. L’acte d’accusation relayé par les médias locaux révèle que la famille arabe israélienne s’était opposée à la relation de la fillette avec une homme qui purgeait une peine dans une prison, avec intention de se convertir à l’islam pour lui.

Leur relation qui a duré une année a déclenché une «opposition véhémente» de la part de proches, dont les menaces l’avaient obligée à fuir sa maison en mai et à envoyer des messages à un ami craignant un projet de ses parents «d’envoyer des gens pour me tuer».

La police et les services sociaux sont intervenus dans l’affaire, appelant Henriette et ses parents à une réunion conjointe du 11 juin – deux jours avant sa mort – et suggérant qu’elle entre dans un refuge pour femmes.

Les agents ont déclaré que l’adolescente a refusé l’offre et a demandé de l’aide pour louer un appartement de la place, puis revenant à la maison de ses parents et assistant à une fête de fin d’études à son école juive le lendemain.

Le 13 juin, Henriette a déposé une caution dans le compte de cantine de prison de son petit ami avant de rentrer chez elle et de dire à un parent que son ami serait libéré à la fin de la semaine et qu’elle voulait se convertir à l’islam.

Haaretz a rapporté que le parent à son tour a appelé le père d’Henriette et lui raconta ses plans. Elle a été trouvée morte avec des traces de coups de couteau au cou dans la cuisine de la maison de ses parents dans la ville de Ramle le 13 juin.

Selon les documents vus par le Jerusalem Post , le père a indiqué que les actions d’Henriette «ont entaché l’honneur de la famille et leur faisant honte».

« L’accusé a ainsi décidé de provoquer la mort du défunt et, pour réaliser son but, il était équipé d’un couteau.  Il a poignardé la défunte à trois reprises, provoquant sa mort immédiate », selon l’acte d’accusation.

Les avocats représentant Karra ont déclaré qu’il n’était pas coupable et a affirmé que la mauvaise relation entre Henriette et sa famille n’était «pas de secret», mais n’a pas entraîné le meurtre.

lactuacho.com avec independent.co.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles