Islamophobie : Esma Voloder, Miss Australie, candidate à Miss Monde, critiquée à cause de son appartenance religieuse

La gagnante de Miss Australie 2017 Esma Voloder a répondu à ceux qui prétendent qu’elle n’est pas représentative du pays pour le concours Miss Monde en raison de ses croyances musulmanes.

« Je leur pardonne … Je pense que cela provient d’un manque de compréhension », a déclaré Voloder  jeudi au quotidien australien The Daily Telegraph. La vie est trop courte pour la négativité »

« J’espère faire tomber les barrières en étant tout simplement ce que je suis », a ajouté la jeune fille de 25 ans.

Depuis que Voloder a été couronnée Miss Monde Australie une semaine avant, l’organisation a reçu de nombreux appels « affreux et méchants » demandant que le choix soit révoqué, selon la directrice nationale de l’organisation, Deborah Miller.

« Nous avons eu beaucoup d’appels, les gens disent des choses terribles », a déclaré Miller au Daily Telegraph. « Les gens disaient : « Comment avez-vous laissé un musulman gagner? Mais nous nous croyons qu’Esma est une femme forte et représente une Australie multiculturelle », a ajouté Miller.

Née dans un camp de réfugiés pendant la guerre de Bosnie, Voloder travaille maintenant comme profileur criminel à Melbourne. Dans une interview accordée à The Morning Show, Voloder a déclaré que l’expérience de ses parents en tant que réfugiés l’a aidée à « exprimer sa gratitude pour le fait que j’ai cette opportunité qu’ils n’ont pas. Nous sommes des gens du monde entier et il est évident qu’il doit y avoir une forte raison pour que les gens aient besoin de quitter leur pays », a-t-elle ajouté.

Elle a ensuite appelé à la tolérance et à plus de compréhension en réponse à ses critiques, car selon elle, « beaucoup de choses ont été mal interprétées à propos de l’Islam. Je pense qu’une catégorie qui n’est pas vraiment ce que le Coran promeut réellement a été créée. Je crois que l’Islam concerne la paix, l’unité, la prospérité et l’inclusion.  »

« L’islam que je connais, c’est dans le Coran, je ne l’associe pas à des actes qui se produisent dans le monde entier », a déclaré Voloder après avoir accepté la couronne.

«Les gens ont tendance à blâmer la religion pour les atrocités commises, mais si nous le faisons, nous rejetons la responsabilité des individus», a-t-elle, ajoutant que les appels négatifs ne l’empêcheraient pas de se rendre en Chine pour disputer le titre de Miss Monde en novembre.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles