Investissement au Sénégal : 300 milliards mobilisés par le FONSIS depuis sa création

En marge du séminaire au tour du thème : «Le Capital investissement», organisé le FONSIS à l’intention du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES), les 17 et 18 novembre 2018 à Saly, M. Ibrahima Kane, directeur général du fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS), a annoncé qu’ils ont mobilisé 300 milliards d’investissement au Sénégal.

« Le rôle du FONSIS, c’est de jouer sa partition en tant qu’investisseur en capital et de faire effet de levier pour que un franc investi de la part des ressources du Sénégal, puisse rapporter et provoquer un développement d’investissements 10 fois, 20 fois supérieur pour notre économie. Aujourd’hui le FONSIS a un porte feuille de participation qui est composé à la fois donc d’entreprises et de projets qui sont au nombre de 14. L’ensemble de ces 14 entreprises et projets, ont mobilisé environ 300 milliards d’investissement dans notre pays en fonds propre et en dette », a annoncé M. Ibrahima Kane, directeur général du fonds souverain d’investissements stratégiques.
M. Kane souligne qu’au-delà du porte feuille de projets, qu’ils ont également des activités au bénéfice des PME à travers des sous fonds à savoir le sous fonds Teranga Capital et le sous fonds SAED qui investissent également et qui sont environ une dizaine d’entreprises, de PME dans lesquelles, ils ont déjà investi.

« Nous sommes aujourd’hui à Saly pour partager nos expériences et nos connaissances avec le collectif des journalistes économiques du Sénégal pour une session de formation, pour expliquer également le rôle du FONSIS. Ce rôle est celui d’un investisseur stratégique et également gestionnaire du fonds pour les générations futures. L’investisseur stratégique, c’est celui qui, à l’instar de ceux qui nous ont procédé en Asie et dans certains pays africains, de fructifier l’actif et les avoirs de l’Etat, de provoquer l’accélération de la mise en œuvre des projets stratégiques de l’Etat du Sénégal, d’investir massivement auprès des entreprises et des PME avec comme objectifs, la création de valeurs et d’emplois pour le pays », poursuit M. Kane.
Le directeur général du FONSIS se dit très honoré d’avoir la confiance du Chef de l’Etat qui a décidé que le fonds pour les générations futures, dans lequel sera versée une part significative du revenu du pétrole et du gaz, va être géré par le FONSIS. Et leur rôle, c’est de s’assurer de la bonne gestion, la bonne performance de ces fonds pour les générations futures.
D’aprés M. Kane, le niveau du fonds pour les générations futures, il y a déjà eu des éléments qui ont été partagés lors de la journée de concertation nationale, qui a été convoqué, il y a un certain temps et animé par le chef de l’Etat lui-même. Et certains éléments ont été annoncés, en particulier, il a été annoncé 1 /3 des revenus non fiscaux, provenant du pétrole de du gaz, sera versé au profit des générations futures.

Et M. Kane de poursuivre : « Aujourd’hui, l’Etat nous charge au niveau du FONSIS de mettre en place des sociétés d’exploitation et également des sociétés de développement ceci est un projet stratégique. Et nous avons déjà reçu par décret de certains actifs qui ont été transférés au FONSIS et dans ce cadre-là, le FONSIS aura la charge de discuter avec l’Etat et de mettre en œuvre sa politique de création de sociétés d’exploitation de ces infrastructures qui ont été déjà financés. Vous voyez énormément d’infrastructures qui sont sorties de terre, que ça soit à Diamnadio, que ça soit sur les autoroutes qui ont un impact significatif sur notre économie et le FONSIS est en charge de développer les sociétés d’exploitation ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles