International : En Inde, de nombreuses femmes se retiennent d’aller aux toilettes pour éviter une agression sexuelle

Un reportage de la BBC a mis au jour le calvaire quotidien de nombreuses femmes qui se privent d’aller aux toilettes pour réduire les risques d’être victime d’une agression sexuelle. Une décision qui peut avoir des effets graves sur leur santé. Quand assouvir un besoin naturel devient une source d’angoisse. En Inde, des milliers de femmes choisissent de se priver d’eau et de nourriture afin d’éviter les agressions sexuelles.

Des agressions qui constituent le lot quotidien des Indiennes dans un pays où environ 524 millions de personnes sont contraints de se soulager quotidiennement en plein air, faute de toilettes saines.
C’est en tout cas ce que détaille un long format de la BBC. On apprend ainsi que des femmes se limitent à un unique passage par jour, afin de limiter les risques d’agressions. D’autres s’organisent pour y aller en groupe. Mais surtout, certaines renoncent à se nourrir et à boire.
Une décision qui peut se révéler risquée en été : « Elles se déshydratent intentionnellement et cela peut avoir des effets graves s’il fait vraiment chaud ou s’il y a une vague de chaleur », a expliqué à la BBC le chercheur Gulrez Shah Azhar, qui a étudié les conséquences de la canicule de 2010 au nord-ouest de l’Inde.
Près de 70% des foyers indiens ne sont pas équipés de toilettes
L’absence de sanitaires est un problème majeur de santé publique en Inde, et concerne près de 594 millions d’Indiens, soit quasiment la moitié du pays, selon l’Unicef. Près de 70% des foyers indiens n’en sont pas équipés.
Par ailleurs, d’après une étude nationale récente, environ 60% des jeunes femmes de 16 à 24 ans n’ont pas accès aux serviettes hygiéniques, chiffre qui monte à 80% dans certains Etats pauvres du centre et de l’Est de l’Inde. A cette problématique sanitaire s’ajoute la longue liste des agressions sexuelles enregistrées en Inde : près de 110 viols sont rapportés chaque jour selon des chiffres officiels. Quelque 110.333 cas de viol ont été rapportés dans le pays entre 2014 et 2016.
Le Premier ministre indien Narendra Modi a promis la construction de toilettes dans chaque foyer d’ici 2019. Selon lui, son gouvernement a construit plus de 20 millions de toilettes depuis 2014. Des observateurs estiment toutefois que le problème ne vient pas seulement de la pauvreté, mais également d’une croyance enracinée selon laquelle les toilettes intérieures sont impures.
LCI

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles