Intégration régionale : la CEDEAO et la Banque africaine de développement travaillent en étroite collaboration

Une équipe de direction de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dirigée par son commissaire chargé de la politique macroéconomique et de la recherche économique, Kofi Konadu Apraku, a appelé la Banque africaine de développement à continuer de soutenir les programmes et projets régionaux. afin d’améliorer l’intégration économique et le développement dans la région.

Lors d’une réunion technique entre la Commission de la CEDEAO et l’AFDB sur le document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Ouest 2011-2017 qui a débuté le 28 août 2018 à Abuja au Nigeria, les deux organisations ont décidé de travailler en étroite collaboration, nous dit un communiqué parvenu à notre Rédaction .

Le commissaire Apraku a exhorté la BAD à prendre en compte la vision de la CEDEAO tout en développant la prochaine phase de son programme dénommé RISP en Afrique de l’Ouest qui s’étendra de 2019 à 2015. Il a déclaré que la nouvelle vision de la CEDEAO qui suivra la Vision 2020 (le déplacement de la CEDEAO d’une communauté d’États à une communauté de personnes) intégrera des mécanismes qui permettront aux pays de se développer et de grandir ensemble.

Le commissaire a déclaré que, afin de parvenir à un consensus et à un sentiment d’inclusion parmi les citoyens de la communauté sur la nouvelle vision de la CEDEAO, des réunions publiques seraient organisées avec tous les groupes socioéconomiques lors de son élaboration.

Mme Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de le BAD pour l’Afrique de l’Ouest, a réitéré l’engagement de la banque en faveur du développement et de l’intégration de la région.

À cette fin, leur délégation a présenté en détail le RISP 2011-2017 pour l’Afrique de l’Ouest qui mettait l’accent sur les liens entre les marchés régionaux par des investissements dans les infrastructures de transport, la facilitation des échanges, la production énergétique régionale et l’intégration des marchés.

Mme Akin-Olugbade a déclaré que cela allait de pair avec les cinq priorités de la BAD pour la transformation de l’Afrique, à savoir l’intégration de l’Afrique, l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines, l’Afrique, l’industrialisation de l’Afrique et l’Afrique.

Ainsi, «la BAD dans son nouveau DSIR d’Afrique de l’Ouest pour 2019-2025 serait axée sur la connectivité des infrastructures, le commerce et l’investissement, l’intégration financière, les questions liées au genre, le changement climatique et l’autonomisation des jeunes», at-elle déclaré.

Afin d’atteindre un taux de mise en œuvre plus élevé des projets et programmes dans le cadre du programme RISP Afrique de l’Ouest 2019-2025, l’AFDB organisera ensuite des réunions bilatérales avec divers départements de la Commission de la CEDEAO.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles