Insolite, ignoble mais… drôle Chauffeur et passagers bastonnent le « voleur de plaisir » de la ligne 37

Des fois, les scènes qui se passent sur les bus  »Tata » sont tout simplement ahurissantes, pour ne pas dire difficilement imaginables. Celle qui s’est déroulée sur la ligne 37, des bus  »Tata » qui relient la banlieue des parcelles assainies au Yarakh, Kapa, n’a pas échappé à la règle.

Une dame comme prise d’hystérie a bombardé un individu d’insanités pour s’offusquer d’une chose dégoûtante malheureusement fréquente sur les transports en commun où hommes et femmes de tous genre se croisent quotidiennement : Le  »Rîssou », frottement, ou  »Vol de plaisir ». Très remontée, elle avait du mal à croire à ce que ses yeux ont vu.

Un type de plus trente ans, barbu, au moment où les passagers étaient très serrés, s’est permis de mettre sa main à l’intérieur  de son pantalon ( blouson rouge) pour frotter son instrument d’homme contre la partie assez rebondie de la femme, qui d’ailleurs était avec sa fillette.

Sous charge de la dame, l’accusé a répondu par des injures (de mère) pour ensuite essayer de se laver à grande eau. Pendant des minutes, les autres passagers ont essayé de jouer aux sapeurs pour apaiser la tension, voilà ! A chaque secousse les insultes reprenaient de plus belle. Finalement la dame avec sa fille est descendue en cours de route, mais c’était loin d’être la fin du match et la partie la plus drôle allait venir…

Un homme mal inspiré, qui au début croyait qu’on avait accusé à tort  son voisin a cherché à en savoir plus, car il arrive que les femmes interprètent mal certaines situations. Le présumé  »Voleur de plaisir », toujours dans le bus, ressort des injures pour dire qu’on l’a accusé à tort, mais une jeune fille assez téméraire et témoin proche de la scène le recadre : « Je t’ai vu mettre ta main dans ton pantalon pour ensuite…! C’est toi le…! D’ailleurs c’est ma surprise qui a attiré l’attention de la dame ! Espèce de …! » charge-t-elle

L’homme qui voulait défendre l’accusé, n’en revenait pas. Il balbutie quelques mots du genre  » Alors c’est donc toi le salaud qui… » Et Paf ! Un coup de poing atterrit sur la gueule, pardon, sur la face du  »Voleur » ! Et c’est parti pour une bagarre serrée.

Devant la mêlée, le chauffeur du bus s’arrête pour les séparer, mais se rendant compte que le  »correcteur » était en mauvaise position, il se jette dans la bagarre, suivi de la fille téméraire et de deux autres passagers qui visiblement voulaient donner une bonne leçon au bonhomme.

Bastonné comme pas possible, le  »Voleur de plaisir » cherche des cailloux et commence à bombarder ses assaillants. Une  »bonne » initiative qui tempère les ardeurs de ses  »fan’s » qui voulaient lui laisser un souvenir. C’est ensuite que quelques riverains de la Cité Mariste essayeront de le calmer, ce qui permet aux passagers descendus de remonter pour poursuivre leur trajet…

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles