Infrastructures et des Transports terrestres Des faussaires arrêtés aux P A

La brigade de gendarmerie de Dakar-ville a mis fin, vendredi dernier, aux agissements d’un duo de faussaires aux Parcelles Assainies. La dame C. Bâ et son acolyte S. Bodian ont été arrêtés  avec plusieurs documents administratifs et des cachets du ministère des Infrastructures et des Transports terrestres.

115 talons vierges de permis de conduire, 19 talons de permis de conduire signés, 7 permis déjà établis, 40 talons vierges de cartes grises, 46 talons de cartes grises signées et cachetées, 27 déclarations de mise en circulation, 12 autorisations de transport public et de marchandise.

C’est cet arsenal que des éléments de la brigade de gendarmerie de Dakar-ville ont découvert chez la dame C. Bâ arrêtée vendredi passé avec S. Bodian à l’unité 17 des Parcelles Assainies.

Les hommes de l’Adjudant-chef Adama Faye ont aussi trouvé sur les lieux des cachets du ministère des Infrastructures et des Transports terrestres et du Désenclavement, ceux des directeurs généraux du Transport terrestre, des licences de transport, des autorisations de circulation de vitres teintées, entre autres.

D’après les sources du journal ‘’Enquête’’, le duo est spécialisé dans la fabrication de faux documents administratifs. Il est en garde en vue en attendant que l’enquête soit bouclée. On leur reproche les délits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux portant sur un document administratif.

L’arrestation de ce ‘’couple’’ intervient quelques jours après celle de B. Ndiaye, un chauffeur de taxi domicilié à Niary Tally.

Ce dernier a été appréhendé le mercredi 10 août avec un important lot de matériels composés de 251 talons de permis de conduire, 141 talons de cartes grises, 7 passeports diplomatiques, 6 permis de conduire sénégalais déjà établis, 3 permis de conduire internationaux.

‘’La population invitée à collaborer’’

Face à cette situation, les gendarmes exhortent les populations à se référer aux services compétents pour chercher de bons documents. Selon le commandant de la compagnie de Dakar Ville, cela aiderait à anéantir l’action des faussaires et améliorerait les rapports entre citoyens et forces de l’ordre.

‘’Il faut que les personnes qui sont dans le besoin aillent chercher leurs documents au niveau des services compétents de l’Etat. Ceci va faciliter la tâche à la police et à la gendarmerie. Les faussaires sont parmi nous et sont déterminés à continuer leur travail, donc la population doit collaborer avec les forces de l’ordre pour  mettre un terme à un tel fléau’’, a lancé au téléphone de EnQuête le capitaine Arona Sarr.

Source  enquêteplus.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles