Indice Harmonisé: Un accroissement des prix des produits alimentaires noté en juillet 2015

Au mois de juillet 2015, l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie(ANSD) note  un accroissement des prix des produits alimentaires.

« Les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » se sont accrus de 3,7% au mois de juillet 2015. Cette évolution est liée principalement à la flambée des prix des poissons frais (+19,5%), des légumes frais en feuilles (+9,8%), des légumes frais en fruits ou racines (+7,1%), ainsi que celle des prix de la viande de bœuf (+9,5%) et de la viande de mouton ou de chèvre (+4,6%). La période hivernale marquée par la rareté des produits halieutiques et la fin de la campagne maraîchère sont à l’origine de cette tendance haussière. Toutefois, le repli des prix de certains produits alimentaires, tels que les autres matières grasses (-12,1%), les autres fruits frais (-9,9%) et les tubercules et  plantains (-3,3%) a amoindri la hausse des prix. En variation annuelle, les prix de la fonction se sont appréciés de 5,2% », mentionne-t-on dans le document.

D’après la source, le relèvement des prix des « biens et services divers » (+0,4%) est dû à celui des prix des produits pour soins corporels (+1,0%) et des articles de bijouterie et d’horlogerie (+0,4%). Par rapport à la période correspondante de l’année 2014, les prix ont reculé de 1,2%.

Elle précise que les prix des services de « transports » ont augmenté de 0,2%, sous l’effet du renchérissement des services de transport aérien de passagers (+5,9%). En variation annuelle, les prix de la fonction se sont repliés de 2,2%.

Et la source de renseigner que : « Les prix des « articles d’habillement et chaussures » (+0,1%) sont remontés au cours de la période sous revue, en liaison avec la hausse des prix des sous-vêtements de femmes (+0,9%) et des vêtements de dessus (+0,2%). Comparés à la période correspondante de l’année précédente, ils ont diminué de 0,1%.Les prix des « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants » ont progressé de 0,1%, en raison de la majoration des prix des tabacs et stupéfiants (+0,1%). En variation annuelle, les prix de la fonction ont autant augmenté (+ 0,1%) ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles