Inde Une femme remet les organes génitaux de son beau-frère à la police comme preuve de son viol

Une preuve étonnante a été remise à la police indienne par une femme,  mère de trois enfants. La dame âgée de 33 ans a déposé devant trois policiers stupéfaits des organes génitaux sectionnés.

Nashik Maharashtra  a affirmé avoir haché  le tout avec une faucille, ce qui, selon elle, était le seul moyen d’arrêter l’homme qui s’est avéré être son beau-frère, nous dit le dailymay.com.

Ce dernier l’aurait attaquée quand elle était  restée avec elle à la maison. Victime de viol auparavant par le même gars, elle a dit à la police avoir feint le consentement avant de retirer les organes génitaux de l’homme. La suite on la connait.

La femme, qui était accompagnée de ses trois enfants, a dit aux agents que c’ était le seul moyen d’arrêter son beau-frère. Elle vivait avec lui, alors que son mari travaillait à  plus de mille kilomètres de là.

Selon sa déposition, il l’avait agressé de nombreuses fois alors qu’elle restait dans la cadre familial. Quand la police s’est dépêchée pour porter secours  à l’homme blessé, elle a trouvé qu’il s’est suicidé, selon  le Times of India, relayé par dailymay.co

Son corps aurait été retrouvé pendu à un arbre près de leur maison. Selon le porte-parole de la police de Sidhi, Abid Khan, la femme a été arrête pour tentative d’assassinat.

La police a déclaré que la femme est mentalement stable mais ne regrette pas son acte.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles