Inde : L’histoire d’un homme responsable, qui travaille, mais qu’on confond souvent avec un enfant

Vu de dos, Basori Lal pourrait être confondu à un enfant, car debout  il atteint à  peine 75 centimètres de hauteur. Mais en fait, l’homme, oui, l’homme a 50 ans et est devenu une célébrité dans son village, situé dans la province du Madhya Pradesh, en Inde, en raison de sa faible taille.

Basori avoue qu’il n’a pas été toujours honoré pour sa petite taille, car il a dû surmonter l’intimidation durant ses années de jeunesse – mais a été baptisé «héros» par sa fière famille.

Il  vit dans la province de Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde, où il partage une maison avec le frère Gopi Lal et la femme de Gopi, Satia Bai. Selon ses parents rien ne séparait Basori de ses pairs quand ils étaient enfants, mais quand ils furent âgés de cinq ans, ses proches ont remarqué qu’il ne grandissait plus comme les autres.

Mais en dépit d’avoir remarqué ce problème, ses parents ne pouvaient pas se permettre d’amener  Basori chez un médecin – et à ce jour, ils ne savent pas pourquoi il est si petit. La situation économique de la famille a fait qu’il n’a jamais reçu de diagnostic médical.

«Personne n’a pu l’emmener chez un médecin. Nous sommes pauvres, je suis ouvrier. Où pouvais-je  l’amener ? » se demandait Gopi.

Son frère, Gopi Lal, 55 ans, qui a une taille moyenne et vit avec Basori, a expliqué que la famille se sentait bénie de l’avoir. « Des gens de différents villages viennent chez nous pour voir mon frère. C’est une bénédiction pour nous. Nous sommes fiers que les gens adorent et soignent Basori ».

Et malgré tout, Basori lui-même est très content de sa stature inhabituelle : «Je n’ai pas de problème avec ma taille. Je travaille, vis et dors comme les autres. Je mange aussi comme des gens normaux. Tout ce que je suis, c’est bon. Je ne suis pas confronté à des problèmes en raison de ma taille.

Mais pourtant Basori avait déjà fait face à des préjugés sur sa taille plus tôt dans la vie.  Aujourd’hui dans sa cinquantième année, l’homme déclare que ces moments troubles sont fermement derrière lui, après avoir gagné le respect de ceux de son village
Certes quand Basori grandissait, il avait rencontré des moments difficiles et a connu un peu d’intimidation dans son village, mais heureusement ces jours appartiennent au passé.

Il avoue : «Les gens m’avaient beaucoup intimidé. Ils m’appelaient  l’étranger. Mais ce temps est maintenant passé ».

Il travaille actuellement avec sa belle-sœur dans une usine locale, et cette dernière tient à rendre hommage à son petit beau-frère qui maintenant, se contente de vivre sa vie avec son frère et de travailler dans l’usine pour gagner plus d’argent pour la famille.

Sur son statut, il déclare clairement : « Je ne veux pas me marier. Je veux travailler comme je le fais maintenant. Je veux toujours vivre avec mon frère ».

En effet, Basori est tellement content de sa taille qu’il lui boit un toast spécial chaque soir avant le coucher.  «J’ai besoin d’un verre de whisky avant de m’endormir. C’est ma manière de célébrer », dit-il.

www.lactuacho.com avec dailymail.co

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles