Implosion de Mankoo Taxawu Senegaal : comment l’opposition a manqué de pragmatisme politique

Le pragmatisme en politique est une attitude, ou une action pratique, fondée sur l’observation des faits. Ce sont les faits et rien que les faits qui déterminent les choix et le comportement à adopter.

Si on s’en tient à cette vision des choses, qui est d’ailleurs  loin d’être exhaustive, on se rend bien compte qu’il y a de quoi en être déçu par l’opposition sénégalaise.

A l’analyse de leurs positions, les circonstances de l’heure auraient voulu qu’il y ait une vaste coalition des différentes sensibilités contre le pouvoir, en vue des prochaines élections législatives.

En effet, les faits  semblent dire qu’il faudrait au moins une coalition de la taille de celle de la mouvance présidentielle  pour prétendre gagner devant cette dernière.

L’opposition le sait pertinemment. Et on peut d’ailleurs dire, sans  risque de se tromper,  que c’est  cette logique qui a conduit  à mettre sur pied Mankoo Taxawu Senegaal.

Mais, incapables de surmonter leurs égos, certains leaders en sont arrivés à sonner le glas de cette initiative qui semblait  belle, qui restait la meilleure option pour  remporter les prochaines échéances législatives.

L’opposition a-t-elle déjà raté le coche ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, est qu’elle vient de griller  une « carte »  importante pour son triomphe final.

La déception naît de cet échec  pourrait conduire à un rejet des leaders de l’opposition par ces Sénégalais  qui croyaient en ce projet politique qu’est Mankoo Taxawu Senegaal, pour une assemblée nationale débarrassée de ses « applaudisseurs ».

« De quoi demain sera fait pour ces politiciens égocentristes ? »

« Qui vivra, verra ! » rétorque l’adage

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles