Hôtellerie L’âge de la retraite à 58 ans sème la révolte, le Patronat explique ses raisons

Le Front unitaire des travailleurs de l’hôtellerie, la restauration, cafés, casinos et bars du Sénégal (Futhrcbs) a fait part mardi de son ’’inquiétude’’ et de son ’’désarroi’’ relatifs à un protocole d’accord entre le King Fahd Palace (Kfp) et des syndicats du secteur, une nouvelle disposition qui ramène à 58 ans l’âge légal de départ à la retraite des travailleurs concernés.

« Avec ce protocole, le secteur de l’hôtellerie se voit exclu de la généralisation de la retraite à 60 ans », a déclaré Makhtar Ly, coordonnateur de cette structure syndicale, au cours d’une conférence de presse,  dénonçant « vigoureusement cet accord rétrograde qui ramène l’âge de la retraite dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration à 58 ans ».

Le Front unitaire des travailleurs de l’hôtellerie, la restauration, cafés, casinos et bars du Sénégal demande « le retrait de ce protocole d’accord et l’annulation de tous ses effets », selon son coordonnateur. Il dit se réserver « le droit de saisir les juridictions compétentes », annonçant  avoir décidé de s’en référer au Bureau international du travail (Bit) « pour se plaindre de ce protocole qui heurte la dignité et la morale », selon ses termes.

Selon son coordonnateur, le Front compte se battre « avec tous les moyens que lui offre la loi pour défendre les intérêts matériels et moraux des travailleurs et préserver les acquis sociaux ».  Il annonce que dans une semaine, une évaluation sera faite de l’évolution de la situation, qui sera soumise aux travailleurs. « Nous n’excluons pas de faire un sit-in pour faire annuler ce protocole », a-t-il annoncé.

Le secrétaire permanent du Syndicat patronal de l’industrie hôtelière du Sénégal (Spihs), Moustapha Kane, a confirmé à l’Aps que ce protocole avait bel et bien été signé par la direction du King Fahd Palace (Kfp) et certains syndicats du secteur, dont le Syndicat national des travailleurs de l’hôtellerie, de la restauration, des cafés et bars du Sénégal (Snthrs).

Le document en question a ensuite été validé selon M. Kane par le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.

Selon lui, « ce n’est pas une chose nouvelle, car en 2005, les mêmes syndicats avaient signé un protocole d’accord avec le patronat pour que la retraite soit de 56 ans ».

Ce deuxième protocole résulte d’un « consensus », compte tenu de considérations liées à la pénibilité au travail à laquelle certains employés du secteur se trouvent confrontés, a fait valoir le secrétaire permanent du SPIHS.

A en croire Moustapha Kane, « tout le monde ne peut pas faire certains travaux jusqu’à 60 ans. Des femmes de chambres à 60 ans, ce n’est pas beau à voir. Et c’est pour toutes ces raisons que nous avons signé ce protocole ».

Source Aps

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles