Hommage à son Excellence le Président Mamadou Dia

Contribution Lundi 25 janvier 2016: Voilà sept (7) ans jour pour jour que nous quittait le Président Mamadou Dia, ancien président du Conseil du gouvernement du Sénégal (1957-1960) et ancien premier Ministre de la république du Sénégal (1960-1962. Il fut un éminent bâtisseur de l’État du Sénégal indépendant et moult hommes d’État de renom lui doivent leur carrière administrative. 
Le Président Mamadou Dia; c’est la rencontre entre
-l’Honneur et la Foi;
-la Dignité et la Probité;
-le Courage et le Patriotisme ardent et sans concessions ni compromis ( la preuve: son témoignage éclairé et fondateur sur Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Khadimou Rassoul (Psl) le 4 septembre le 1957 à Touba);
Mais aussi et surtout son ’extrême Générosité dont seuls les grands Hommes voire les Honnêtes Hommes au sens du XVIIIème savent faire preuve en toutes circonstances et quelque fût l’intensité des épreuves subies. En effet, malgré sa longue détention arbitraire à Kédogou par le régime néocolonial d’alors, il ne cessa de répéter après son élargissement qu’il n’éprouvait aucune haine, aucun ressentiment envers son compagnon politique et ami Lépold Sédar Senghor; au contraire, il ne cessa de lui manifester son affection. c’est SUBLIME ! Seul un homme de Foi, d’Honneur et d’une Générosité extrême peut s’élever à cette station spirituelle!.
Aussi, le Président Dia fut un artisan fondamental de la première Alternance politique survenue au Sénégal en apportant sa caution morale à la Coalition Alternance 2000 puis au Front pour l’Alternance vainqueur de l’élection présidentielle du 19 mars 2000. Il fut de tous les combats contre l’injustice et l’arbitraire et; il abhorrait la soumission et la lâcheté. Homme de refus: il le fut Président Dia !
Les patriotes et les progressistes ne l’oublieront jamais et lui seront éternellement gré pour tout ce qu’il a fait pour la restauration de la dignité de son peuple et surtout pour son émancipation contre toutes les formes d’aliénation. Un jour, j’en suis convaincu, ce peuple lui rendra JUSTICE ainsi que ses valeureux compagnons je pense à son fidèle ami Feu Doyen Mody Diagne : Ndakh Ngor ak Wolléré douffi massa diokk !. Et, Aimé Césaire de renchérir: <<Le chemin le plus court vers l’avenir passe par le passé >> !

Qu’ALLAH continue de déverser sa MISÉRICORDE éternelle sur le premier Maodo et qu’Il protège sa famille. MERCI/A DIARAMA/DIEUREUDIEFF!

Par Docteur Ibrahima DÈME
E-mail: idemgfatm@gmail.com

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles