Hivernage 2018 : les paysans et les éleveurs dans le désarroi total face au déficit pluviométrique

Selon les dernières informations relatives à l’hivernage 2018, la sècheresse s’est installée dans une bonne partie du pays, car la ligne jaune est franchie pour le déficit pluviométrique.

D’après l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) un ’’temps stable’’ sera noté sur la majeure partie du territoire sénégalais à partir de mardi jusqu’à jeudi, période coïncidant avec la célébration de la Tabaski, également appelée ’’fête du mouton’’.
Or, en dehors des régions du Sud et de l’Est, le reste du pays subit durement ce déficit pluviométrique qui met les paysans et les éleveurs dans le désarroi total. Ce qui explique en partie, non seulement la cherté des prix du mouton, mais aussi leur maigreur.

« Un temps stable prédominera sur une bonne partie du pays à l’exception des régions sud, est et centre-sud qui seront faiblement exposées à des pluies d’intensité faible à modérée, les 21 et 23 août’’, écrit l’ANACIM dans ses prévisions pour les prochains jours. En plus, selon l’Aps, elle a souligné que le risque de pluies pour la journée du 22 août « est très faible sur toute l’étendue du territoire’’ sénégalais.

Quelles seront ses conséquences ? Que prévoit l’Etat  face à cette situation présente et à venir ? Pour le moment les autorités n’ont pas pipé un seul mot et semblent dans « wait and see » ou « l’avenir nous édifiera ».

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles