Hausse des recettes douanières: Les secrets du plan de Microsoft pour aider le Sénégal à remplir ses caisses

Microsoft veut jouer sa partition dans la concrétisation du Plan Sénégal émergent(Pse). Ses responsables sont en train de développer des plateformes technologiques pouvant aider à booster les recettes douanières du Sénégal.
Aider le Sénégal à mieux capter les recettes douanières.

Telle est la préoccupation de Microsoft, à travers un paquet de logiciels et produits technologiques qu’il est en train de mettre à la disposition de la Douane sénégalaise. Microsoft est en train de dérouler des plans en faveur du Sénégal pour gonfler les caisses de l’Etat.

Frank Callewaert, responsable de «Global technology strategist» de Microsoft, apprend que leur objectif est de permettre au Sénégal de mieux dédouaner correctement les biens et récolter plus d’argent. «Gaïnde 2000 a construit sa plateforme selon la logique de la technologie et de l’expérience mondiale de Microsoft.

Depuis dix ans, nous avons un partenariat actif avec Gaïnde 2000», a signalé M. Callewaert. Avec une large gamme de solutions proposées avec à ses partenaires, Microsoft veut aider les douanes et le commerce à atteindre de nouveaux niveaux d’efficacité et de réactivité.

En combinant, souligne M. Callewaert, la technologie Microsoft et l’expérience locale du métier de la Douane sénégalaise, «nous pouvons parvenir à booster plus l’économie du Sénégal». Microsoft entend continuer à livrer sa technologie à «Gaïde 2000» de la Douane Sénégal.

En utilisant les outils technologies actuels, informent des responsables de la Douane, l’efficacité économique est aujourd’hui visible partout.

«La durée de séjour des marchandises au niveau du port est actuellement rapide. Il y a désormais une anticipation de la déclaration à travers la solution sur le manifeste électronique. Avant que la marchandise arrive à Dakar, le consignataire peut télécharger le manifeste et tout le chargement du navire dans une plateforme électronique, faire le traitement et l’envoyer directement dans le système douanier.

Ça crée une certaine valeur ajoutée au niveau de la durée de séjour des marchandises au Port», indique Birahim Ndiaye de «Gaïde 2000».

L’autre solution, ajoute-t-il, c’est le paiement électronique à travers le guichet unique qui offre plus de faveurs aux clients. Et, c’est un gain économique important du point de vue des déplacements qui sont aujourd’hui réduits.

Toutes ces nouvelles technologies que dispose actuellement la Douane Sénégalaise permettront au Sénégal de gagner un bon classement dans le prochain Doing Business.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles