Guinée : Psychose à Conakry, après des explosions au camp «Alpha Yaya Diallo»

Les populations riveraines du camp militaire «Alpha Yaya Diallo» situé dans la banlieue de Conakry, ont été brusquement réveillées, dimanche matin, par des bruits assourdissants provoqués par des explosions de munitions au bataillon spécial de Conakry (BSC).

Joint par APA au téléphone, un conseiller du ministère de la Défense a confirmé ces détonations, soulignant qu’il s’agit d’« un incendie d’origine électrique ».

Il a toutefois ajouté que « la situation est complètement maîtrisée. Les sapeurs-pompiers sont arrivés sur place pour sécuriser le périmètre ».

Entretemps, beaucoup de personnes ont pris peur à l’image de cet habitant du quartier Nassouroulaye qui souligne que les détonations ont débuté aux environs 4h du matin (TU). « Elles étaient si puissantes que j’étais obligé d’aller me réfugier à Hamdallaye avec ma famille. Mais à mon fort étonnement, j’ai retrouvé plusieurs habitants marchant dans les rues. Il y avait des femmes, des enfants et des personnes âgées ».

Selon une dame domiciliée au quartier Koloma, sa famille a déserté son domicile en raison de la violence des détonations et l’odeur suffocante qui se répand au quartier.

« Je vois plusieurs familles, la peur au ventre, qui cherchent un refuge. Certains sont sortis de chez eux sans chaussures. D’autres ne portent qu’un pagne ou un boubou », a-t-elle souligné.

Plus d’une heure après le début des détonations, toute la capitale était au courant de ce qui s’est passé au camp militaire «Alpha Yaya Diallo», autrefois quartier général de la défunte junte militaire guinéenne dirigée par Dadis Camara.

En 2001, des détonations similaires, mais plus violentes, avaient éclaté dans ce camp. Elles avaient été provoquées par l’explosion d’une des poudrières du camp militaire.

Source APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles