Guinée-Bissau Mme Ellen Johnson Sirleaf, la Présidente du Liberia, en visite pour consolider le processus de Paix

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO a chargé Son Excellence Madame , Présidente de la République du Liberia et Présidente de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO de veiller de toute urgence, avec les parties prenantes de Guinée Bissau, au suivi de la mise en œuvre de l’Accord signé. 

Cela fait suite au briefing de la Conférence des Chefs  d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO par S.E. Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée sur le récent Accord signé par toutes les parties prenantes de la Guinée Bissau, le 14 octobre, 2016 à Conakry, Guinée, en marge du Sommet sur la sécurité maritime tenu à Lomé, Togo, le 15 octobre 2016, indique un communiqué parvenu à lactuacho.com.

Dans le sillage de  cette décision, la Présidente s’est rendue en Guinée Bissau le 5 novembre, 2016 pour des consultations plus poussées avec les principaux acteurs de la mise en œuvre de cet accord en 10 points signés à Conakry, Guinée.

Selon le communiqué Madame Ellen Johnson Sirleaf était accompagnée du Ministre des Affaires Etrangères du Liberia, Madame Marjon V. Kamara, du Représentant du Médiateur de la CEDEAO, Mr. Yousouf Kiridi Bangoura, Ministre  d’Etat et Secrétaire Général de la Présidence de Guinée, du Président de la Commission de la CEDEAO, S.E. Marcel A. de SOUZA et du  Commissaire aux Affaires politiques, Paix et Sécurité, Mme Halima Ahmed. Des représentants de la CEDEAO, de l’Union Africaine, des Nations Unies et de l’Union européenne ont également participé à la mission (P5). La mission a eu des consultations avec les différentes parties.

Parmi les objectifs de la mission étaient  la nomination au plus tôt d’un Premier Ministre de consensus, avec pour mandat la formation d’un gouvernement inclusif d’unité nationale, la reprise au plus tôt des activités parlementaires normales en vue de l’examen et de l’approbation du programme proposé par le gouvernement nouvellement mis en place et l’organisation d’une table ronde de dialogue national pour discuter du ‘Pacte de Stabilité’ visant à articuler les réformes constitutionnelles et institutionnelles clés avant les élections législatives 2018.

Après consultations avec le Président de la République de Guinée Bissau, S.E. Jose Mario Vaz et les représentants des  principaux acteurs clés, notamment, le PAIGC et les 15 députés “dissidents”, le PRS, le Président de l’Assemblée Nationale Populaire et le Premier Ministre, la mission a noté que les points suivants peuvent constituer un moyen de débloquer la situation et ouvrir la voie à une mise en œuvre rapide de l’Accord en 10 points de Conakry, ce qui permettrait d’alléger les souffrances du peuple de Guinée Bissau:

Que les principaux acteurs réaffirment leur engagement à respecter l’Accord de Conakry;

Encourager les acteurs à accélérer la réintégration des 15 députés “dissidents’ au sein du PAIGC, conformément à l’Accord de Conakry;

La nomination, sans délai, par le Président de la République d’un Premier Ministre de consensus jouissant de sa confiance;

La formation d’un gouvernement inclusif tenant compte de la représentation parlementaire des partis politiques;

La convocation des sessions parlementaires le plus tôt possible;

L’organisation d’une table ronde de dialogue national pour discuter du ‘Pacte de Stabilité’ visant à articuler les réformes constitutionnelles et institutionnelles clés avant les élections législatives 2018 (comme stipulé dans l’Accord de Conakry).
Selon toujours le document, la mission de haut niveau de la CEDEAO exhorte toutes les parties prenantes de Guinée Bissau à respecter l’Accord de Conakry. Enfin, la Présidente de la Conférence des Chefs d’Etat de Gouvernement remercie le Gouvernement et le peuple de Guinée pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, ainsi qu’aux membres de sa délégation, et pour toutes les facilités mises à leur disposition.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles