Guinée-Bissau: la CEDEAO scrute d’importantes propositions pour une sortie de crise

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), réunis le 14 avril 2018, à Lomé, au Togo, à l’occasion d’un sommet extraordinaire à huis clos, ont été informés de la nomination d’Aristide Gomes comme Premier ministre de consensus par le président bissau-guinéen, José Mario Vaz, après consultations avec les forces politiques et la société civile. Cette nomination sera prise par décret présidentiel le 17 avril 2018.

Ils ont également pris note des décisions relatives à la tenue des élections législatives le 18 novembre 2018, et de l’ouverture du parlement le 19 avril 2018 pour statuer notamment sur les points liés à la nomination des membres de la Commission électorale et de la prorogation de la législature.

Les leaders ouest-africains ont pris acte de ces décisions et dates, félicité le président José Mario Vaz, et appelé les acteurs politiques bissau-guinéens à œuvrer pour ramener la stabilité dans le pays.

Ils ont invité le Comité de suivi, composé du chef de l’Etat guinéen et médiateur de la Cedeao, Alpha Condé, de son homologue togolais et président en exercice de la Cedeao, Faure Essozimna Gnassingbé, et du président de la Commission de l’organisation régionale, Jean-Claude Kassi Brou, à prendre les dispositions idoines pour la mise en œuvre de cette feuille de route.

Les chefs d’Etat et de gouvernement ont félicité Alpha Condé et Faure Essozimna Gnassingbé pour leurs actions et efforts soutenus, tant pour la médiation que pour la recherche d’une solution durable à la crise bissau-guinéenne.

Ils ont entériné la prorogation du mandat de la Mission de la Cedeao en Guinée-Bissau (ECOMIB) jusqu’au 30 juin 2018, et exhorté les Forces de défense et de sécurité bissau-guinéennes à contribuer à assurer la paix et la sécurité dans tout le pays.

Ils ont en outre salué la prorogation par le Conseil de sécurité des Nations unies du mandat du bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) jusqu’au 28 février 2019.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles