Guerre au Yémen l’Arabie Saoudite accusée de génocide après avoir tué 140 civils

La coalition  dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen a été accusée de «génocide» après son dernier raid aérien ayant tué 140 personnes lors d’un enterrement.

Mohammed Abdul-Salam, le porte-parole du gouvernement rebelle yéménite à Sanaa a déclaré que le raid aérien était un acte de « génocide »  fait par l’alliance saoudienne qui se bat contre les rebelles.

« Le silence de l’Organisation des Nations Unies et la communauté internationale est une munition pour des assassins. Ces assassins n’échapperont pas  à la justice divine. » A-t-il ajouté.

L’attaque, la dernière d’une série d’attentats de la coalition dirigée par l’Arabie qui ont touché des zones publiques, y compris des hôpitaux et des marchés

L’Arabie saoudite a toujours nié avoir ciblé des civils. La coalition n’a pas immédiatement accepté la responsabilité de la dernière attaque, mais a déclaré qu’il allait lancer une enquête portant sur  » le bombardement regrettable et douloureux » de Sanaa.

Le réseau saoudien appartenant à la télévision Al Arabiya a déclaré plus tard la coalition n’avait procédé à aucune des frappes aériennes dans la région.

La dernière attaque a incité les États-Unis à un examen pour revoir son soutien à la coalition dirigée par l’Arabie luttant contre le gouvernement du Yémen après cette  frappe aérienne lors d’un enterrement, ayant tué 140 personnes et blessé plus de 525 autres.

Le porte – parole de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, Ned Price a déclaré que l’administration américaine a été « profondément troublée » par l’attaque et que le soutien américain n’était « pas un chèque en blanc », avait – il ajouté.

Les funérailles avaient eu lieu pour le père de Galal al-Rawishan, le ministre de l’Intérieur du gouvernement rebelle qui selon des sources, a été grièvement blessé dans l’attaque.

Le raid aérien est l’une des attaques les plus meurtrières de la guerre civile en cours du pays. Des témoins ont rapporté avoir vu des centaines de parties du corps éparpillés à travers la salle que les sauveteurs collectaient dans des sacs.

Un sauveteur, Murad Tawfiq, a déclaré que : « L’endroit a été transformé en un lac de sang ».

Le ministère de la Santé yéménite a utilisé des émissions de radio pour appeler les médecins hors service et  les habitants à donner du sang.
Le coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Jamie McGoldrick, a déclaré qu’il était « choqué et indigné par l’horrible attaque ».

On estime à 9.000 les personnes qui ont été tuées dans le conflit et plus de trois millions celles forcées de quitter leurs maisons. En Angleterre, le bilan des victimes civiles des attaques saoudiennes  a conduit à  des appels pour la suspension des ventes d’armes britanniques à l’Arabie Saoudite.

Lactuacho.com avec independent.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles