Guéguerre Malick Gackou-Seck Dircab de l’Assemblée : Le proche de Niasse ne varie pas dans sa position

Le directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, Bouna Mohamed Seck, n’a pas patiné à la suite des menaces du président du Grand parti (Gp), El hadji Malick Gakou, de le traduire en justice pour diffamation. Droit dans ses bottes, le lieutenant de Moustapha Niasse a confirmé les propos qu’il a tenus sur les ondes de la Rfm et qui lui valent aujourd’hui des attaques de toutes parts.

Selon ‘’L’As’’ qui rapporte l’info, Bouna Mohamed Seck n’a  pas varié lorsque l’huissier lui a servi la sommation interpellative, a-t-il dit dans le communiqué qu’il a fait parvenir à « L’As ». Puisqu’il a répondu à l’auxiliaire de justice : «oui, je confirme ces propos fragmentés.

En ma qualité de pédagogue, je les ai prononcés et je les assume comme approche pédagogique pour protéger mon pays et notre démocratie». Il ajoute sans les citer qu’il n’a pas de leçons de courage à recevoir de Malick Gakou et compagnie qui se battent toujours par procuration ou dans la pénombre.

D’une «détermination immarcescible», le Dc de Moustapha Niasse va croiser le fer avec son ancien camarade de parti. Bouna Mohamed Niang dit « qu’il refuse de se laisser entraîner dans la fange qu’il laisse à ceux qui ont l’habitude d’y patauger», nous dit le journal.

Selon M. Seck, sa sortie sur la Rfm a réveillé des urticaires chroniques. Mais il s’interdit de polémiquer avec des gens qui ne peuvent pas parler le même langage que lui, celui de la stricte vérité, qui ne saurait être en porte-à-faux avec la pédagogie. Malick Gakou qui veut que cette affaire soit tirée au clair annonce une conférence de presse.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles