Guédiawaye/Lycée Limamoulahi 33 réquisitions servies, le Cusems riposte et déroule sa stratégie

Les enseignants du Lycée Limamoulahi de Guédiawaye ont reçu hier plus d’une trentaine de réquisitions servies par les autorités étatiques pour rétention de note.

Ce qui a eu le mérite de faire monter l’ire des professeurs de ce lycée très connu de la banlieue dakaroise.

Ils ont même décidé hier de boycotter les épreuves anticipées de philosophie, si l’Etat ne met pas un bémol à cette pratique.

Mieux, ils ont même exiger la démission du ministre de l’éducation nationale Serigne Mbaye Thiam.

Mbaye Ngom de la section Cusems de ce lycée a demandé à ses collègues de ne prendre aucune réquisition. Et si l’un d’eux est convoqué à la police ils iront tous répondre à cette convocation.

A la suite d’une assemblée générale improvisée, ils ont aussi décidé de boycotter toutes les épreuves de fin d’année, à commencer par celles anticipées de philosophie.

Ils ont cependant expliqué que les élèves ont reçu leurs notes, mais que le combat de la remise des copies est entre eux et les autorités.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles