Grève des collactivités locales : Un mouvement largement suivi à Dakar

Ils avaient décidé une grève de 72 heures, et leur mouvement semble avoir été largement suivi. A travers les reportages effectués par plusieurs médias, il ressort que les travailleurs des collectivités locales, même à travers leurs structures sanitaires pour certaines localités, ont été paralysées par cette grève ce lundi à Dakar.

Dans certains centres d’état civil, quelques rares travailleurs étaient des fois présents, mais ils ont dû renoncer quand ils ont remarqué qu’ils étaient largement minoritaires. Ce fut le cas à Pikine.

Le préjudice, selon certains officiers d’état civil, se traduira certes par des pertes de recettes, mais les populations vont aussi à en pâtir.

Au menu de leurs colère, les dysfonctionnement notés dans l’acte 3 de la décentralisation, le manque de moyens et surtout les  problèmes de salaires, et de prise en charge, car de nombreux travailleurs sont restés des mois sans rémunération.

Une situation plus que difficile pour ces centaines, voire milliers, de père de famille et responsables, qui endurent au quotidien des lots de contraintes et frustrations.

Les responsables syndicaux ont indiqué qu’ils comptent évaluer le 28 janvier prochain l’impact de leur mouvement mais avertissent qu’ils vont vers une grève illimitée, si rien de rassurant n’est fait pour répondre à réclamations.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles