Grève dans l’enseignement, les 72 heures décrétées, point de désaccord entre le SAES et le SATUG

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) a décrété 72h de grève. Une décision qui ne semble pas engager les travailleurs des travailleurs des établissements scolaires et universitaires du Sénégal (SATUC) qui dénonce ladite décision.
Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) est en grève de 72 heures depuis hier jeudi 26 février 2015 et jusqu’au samedi 28 de ce même mois pour dénoncer la loi-cadre portant réforme des universités publiques.

Cette décision ne fait l’unanimité au sein des syndicats d’enseignants. Le secrétaire général du Syndicat Syndicat autonome des travailleurs des universités et des centres universitaires (SATUC), Aboubakry Niane, estime : « le SAES veut paralyser tout le système de l’enseignement supérieur . Certains syndicalistes profitent de la situation pour exiger la destitution de certains ministres du gouvernement ».

Selon lui, cette attitude du Syndicat des enseignants du supérieur est tout simplement « irresponsable ».
« Nous n’accepterons pas qu’un syndicat prenne en otage le système d’enseignement supérieur », a-t-il dit.

Il a par ailleurs invité  le gouvernement, à ouvrir un dialogue sincère avec les enseignants afin de mettre fin à ces mouvements d’humeur « en a plus finir », tout en lui demandant de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que pareilles situations ne se reproduisent dans les campus universitaires du Sénégal.

Idrissa Diop

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles