Geste désespéré, acte d’un déséquilibré mental ou choix sadique d’une fin ? Beaucoup de questions autour d’un suicide

Sa fin de vie va à coup sûr marquer les témoins de cette scène dramatique qui s’est déroulée à Rufisque, la vielle ville.
Un homme, la cinquantaine, s’est jeté, selon les témoins qui ont assisté à la scène sous les roues d’un bus de transport immatriculé FK 2591 A communément appelé « Carou Serigne bi », nous dit ‘’Le Populaire’’.

La tête écrabouillée, la victime non encore identifiée est morte sur le coup. Le corps sans vie a été acheminé à l’hôpital Youssou Mbargane Diop par les éléments de la 14ème compagnie des sapeurs-pompiers de Rufisque, ajoute le journal.

Ce drame est survenu à 10 heures sur le boulevard Maurice Guèye de Rufisque à hauteur de l’arrêt Sonadis. On ignore pour l’instant les motifs de ce « suicide ».

Rien n’est aussi connu quant à l’état mental de la victime qui, selon toujours les témoins, était resté moins d’un quart d’heure à cet endroit, un sac de voyage en main avant de se jeter entre les roues de ce bus.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles