Gamou 2018 à Tivaouane : Babacar Sy Mansour le khalife général des Tidianes, avertit les politiciens « la stabilité du pays est entre vos mains »

Le khalife général des Tidianes, Babacar Sy Mansour a appelé, lundi, la classe politique sénégalaise à œuvrer à la préservation de la paix en perspective de l’élection présidentielle de février 2019, soulignant que la stabilité du pays est entre leurs mains.

« Nous disons à tous les partis politiques, opposition comme parti au pouvoir que la paix qui préoccupe tout le monde, est entre vos mains, après Dieu », a dit le guide religieux tidiane, lors de la cérémonie officielle du Maouloud, à la résidence des hôtes de Tivaouane, rapporte l’APS.

Il s’exprimait en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, de diverses représentations diplomatiques, confréries musulmanes et autres organisations religieuses.

« Si la dynamique en cours se poursuit, ce sont des innocents qui en payeront les conséquences », a prévenu le khalife, non, sans réitérer son appel lancé lorsqu’il recevait récemment le président de la République : « aidez le peuple à avoir la paix ! ».

Il a relevé que le pouvoir, unique objet de convoitise des hommes politiques, est entre les mains de Dieu, qui le donnera à qui Il veut. D’où son invite aux prétendants à la magistrature suprême à aller à la conquête du pouvoir, mais « d’une bonne manière », en évitant de se mépriser, de se jeter des invectives, et de fouler au pied la pudeur.

Aux populations, il a recommandé de ne pas accepter d’être utilisés comme des « boucliers », en cas de tension. « Refusez cela ! Usez de votre raison », a-t-il lancé.

« Je ne parle pas de politique, je parle de paix », a précisé Babacar Sy Mansour, se gardant d’avoir jamais fait de la politique. Il a invité chacun à choisir son camp, tout en évitant de verser dans la violence. Pour lui, cet appel est fait suivant l’adage selon lequel « mieux vaut prévenir que guérir ».

Prenant la parole après son porte-parole Pape Malick Sy et Pape Mactar Kébé, le khalife des tidianes a relevé que le point commun de toutes leurs allocutions, reste le besoin de paix dans le pays.

Avant lui, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye avait sollicité de lui des prières pour prémunir le Sénégal de la violence lors des prochaines échéances électorales. « Priez pour qu’Allah protège le Sénégal », lui avait-il demandé.

Faisant remarquer que tous les aspirants au poste de président de la République sont des « fils du pays », le ministre de l’Intérieur avait souligné que quelle que soit la situation, « le Sénégal doit être préservé ». « Nous tous nous faisons des efforts, mais Allah qui donne le pouvoir sait déjà qui Il va le donner », avait-il ajouté.

Source APS

 

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles