Gambie : Soupçonné de meurtre, un tailleur sénégalais placé en garde-à-vue

Un sénégalais du nom d’Ibrahima Thiam est en garde à vue à la police gambienne. Ce tailleur de 43 ans, est soupçonné d’être l’auteur de la mort de Fatou Loum, gérante d’un salon de coiffure en Gambie. Selon la police, le sénégalais est en Gambie depuis décembre 2017.

Le site ebenemagazine.net qui relaie l’information révèle que corps sans vie de la jeune femme a été découvert par une de ses clientes venue se faire tresser, qui a vu Fatou Loum couchée par terre, les mains, les pieds et le cou attachés.

C’est alors qu’elle a crié et sa mère a couru pour voir. La police appelée, s’est rendue sur les lieux du crime. Le corps de la femme a été amené à l’hôpital et l’autopsie de celui-ci a révélé qu’elle est morte par strangulation.

Le portable de la victime dérobé

En inspectant le lieu du crime, les limiers se sont rendus compte que le sac de la femme n’était plus là, son portable non plus. Le tailleur les avait dérobés, indique le site.

Les enquêteurs se sont rendus chez l’opérateur téléphonique de la défunte, mais ce dernier a indiqué que le téléphone était éteint.

Quelques heures plus tard, le téléphone était de nouveau allumé. Ils ont pu retracer ce dernier. Le portable a été retrouvé entre les mains d’un garçon. C’est ainsi que selon toujours nos confrères, que le garçon a avoué que c’était un cadeau de son grand frère. Quand ce dernier a été interpellé, il a pointé du doigt Ibrahima Thiam, qui lui a vendu le téléphone. Interrogé, Ibrahima Thiam n’a pas nié les faits.

Tout a commencé lorsque Fatou Loum a sollicité les services du tailleur. En effet, sa petite sœur devait se marier, et elle voulait que ce soit lui qui lui fasse ses tenues.

Les enquêteurs ont découvert qu’après avoir accompli cet acte ignoble, Ibrahima Thiam, un ancien militaire, ne s’est pas rendu à son domicile pendant deux jours. Il ne savait pas quoi faire.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles