Gabon : Bongo reste président, le coup d’état aurait été déjoué et quatre des cinq militaires putschistes arrêtés

Un porte-parole du gouvernement en difficulté du président Ali Bongo a déclaré aux journalistes que la tentative de coup d’Etat annoncée lundi par cinq officiers subalternes avait été déjouée.

Il réagissait quelques heures après le coup d’état annoncé par cinq jeunes militaires à la Radio nationale gabonaise.

Libreville, la capitale du pays, serait calme, les troupes gouvernementales étant désormais responsables des stations de radiodiffusion de l’Etat.

Le porte-parole a déclaré que quatre des putschistes auraient été arrêtés, le cinquième étant en fuite.

Victime d’un accident cardiovasculaire, Ali Bongo, malgré son message à la nation en fin décembre,  est toujours gravement malade et soigné au Maroc.

Sa dynastie familiale dirige le Gabon, riche en pétrole, depuis plus de 50 ans. Il a succédé à son père en 2009 et a été réélu lors d’un scrutin très controversé en 2016.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles