France/Présidentielle Marine Le Pen, la Trump française, très en avance sur son rival le plus proche (Sondage)

Le leader du Front National, Marine Le Pen a pris une avance dans le dernier sondage français de l’élection présidentielle. La dame de l’extrême droite avait 29% des intentions de vote, soit huit points d’avance sur Les Républicains de Nicolas Sarkozy, et une avance de 15 points sur un candidat de la Gauche  Jean-Luc Mélenchon, dans un sondage publié par Ipsos. 

Ces résultats sont susceptibles d’en rajouter aux craintes croissantes de la montée du populisme mondiale qui pourrait voir Mme Le Pen sur la voie de remporter la victoire présidentielle française, dans le sillage du Brexit voté en  du Royaume-Uni et de la victoire de Donald Trump à l’élection américaine.

C’est survenu au moment où le leader, philosophe français, Bernard-Henri Lévy a mis en garde les gens qui ont perdu tout intérêt de savoir si les politiciens disent la vérité ou pas, dont  la croissance, dit-il, pourrait mettre le Front national sur la bonne voie pour occuper le palais de l’Élysée.

« Si avec Trump c’est possible, alors tout est possible. Rien, à partir de maintenant, n’est inimaginable. Quant à Le Pen, il est peu probable qu’elle gagne, mais c’est possible, et en partie parce que les gens ont perdu tout intérêt pour la politique, se concentrant plutôt sur la personnalité. Les gens écoutent de moins en moins la politique et ils semblent encore moins préoccupés de savoir si les candidats disent la vérité ou non’’ a déclaré M. Levy à The Telegraph.

Les derniers sondages surviennent au moment où les conservateurs français votent ce dimanche pour choisir leur candidat à la présidence pour faire face à Mme Le Pen à l’élection de mai 2017.

Sept candidats sont en compétition pour une place dans les primaires, et un second vote aura lieu la semaine prochaine pour décider entre les deux leaders. Les trois principaux candidats sont l’ancien président M. Sarkozy et les anciens premiers ministres François Fillon et Alain Juppé.

Le Premier ministre français Manuel Valls a déclaré qu’un Le Pen gagne l’année prochaine les présidentielles pourrait être «possible» et a mis en garde contre le danger d’élire un président d’extrême-droite. Il s’attend beaucoup à ce que Mme Le Pen soit face à un candidat du centre-droit, si elle passe au second tour, compte tenu de l’impopularité actuelle du parti socialiste au pouvoir.

Mme Le Pen a conduit le Front national d’extrême droite depuis 2011, quand elle a succédé à son père Jean-Marie Le Pen, le fondateur du parti.

Depuis qu’il a pris le parti, Mme Le Pen a fait des efforts pour se distancer de vues ouvertement antisémites de son père, qui a été condamné à plusieurs reprises pour le discours de haine et de contestation des crimes contre l’ humanité , y compris décrivant les chambres à gaz utilisées pour tuer des Juifs dans l’Holocauste.

Cependant, les critiques ont qualifié Mme Le Pen de «fasciste» et l’ont accusée d’exploiter de plus en plus le sentiment anti-immigration.

Selon Jeremy Corbyn, «Elle utilise ce populisme contre les minorités, afin de se faire élire. La réalité est qu’elle n’a pas une réponse économique aux problèmes rencontrés par la gauche derrière les communautés en France, pas plus que Ukip a une réponse économique à la gauche derrière les communautés en Grande-Bretagne.

En 2012, Mme Le Pen est arrivée troisième au premier tour de la course présidentielle française avec 17,9% des voix, derrière M. Sarkozy avec 27,18% et le  futur vainqueur M. Hollande arrivé avec 28,63%.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles