Foire internationale de l’Artisanat de Lisbonne (Fia Lisboa) : Participation de 12 entreprises sénégalaises

D’après un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX) et l’APDA co-organisent la participation du Sénégal, à la Foire internationale de l’Artisanat de Lisbonne (Fia Lisboa), prévue du 24 juin au 02 juillet 2017.

« En effet, la Fia Lisboa réunit plus de 600 participants venus de 40 pays qui en plus de l’exposition de produits artisanaux, rassemble les acteurs de la gastronomie et des métiers traditionnels de l’artisanat.
La Foire se tient sur un espace globale de 30.000 m² et accueille à chaque édition plus de 115.000 visiteurs, acteurs de l’artisanat et se positionne comme un espace privilégié de rencontres et de commerce pour les artisans sénégalais », explique la source.

D’après le document, pour l’espace du Sénégal, l’ASEPEX et l’APDA mettront à la disposition de la délégation sénégalaise deux stands de 36 m² chacun. Et ces stands abriteront 12 entreprises sénégalaises évoluant dans l’artisanat, un espace B2B pour les exposants indirects, un salon VIP, un desk accueil et une réserve.

Toujours d’après la source, en outre, d’autres structures telles que l’UNCM (Union Nationale des Chambres de Métiers) et l’UNCCIAS sont invitées à participer à cette foire internationale.
D’après la source, l’ASEPEX et l’APDA ont à cœur de rehausser l’image du Sénégal avec une participation réussie afin de promouvoir et développer les produits et services artisanaux et « Made in Sénégal » sur le marché portugais et européen.
Et le document de préciser : « La délégation du Sénégal, sous la conduite de l’Ambassadeur du Sénégal au Portugal, sera composée entre autres, des Directeurs généraux de l’ASEPEX et de l’APDA, du président de l’UNCM et de la Chambre de Commerce. Pour rappel, l’artisanat sénégalais, riche et diversifié, est constitué de plus de cent vingt (120) corps de métiers répartis en trois sections que sont : l’artisanat de production, l’artisanat de service et l’artisanat d’art ».
La source renseigne que lors du Conseil des ministres décentralisé tenu à Tambacounda, le 25 avril 2013, le Président de la République avait réaffirmé son intention de relancer le secteur de l’artisanat sénégalais car la part allouée à l’artisanat représente moins d’un millième du budget national même si sa contribution au PIB a connu une baisse passant à quelque 10% en 2013-2014.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles