Financement : quatre accords, pour plus de 300 milliards FCFA, signés entre le Sénégal et la Banque mondiale

Mme Louise Cord, Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau et Cabo Verde et M. Amadou Bâ le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan ont procédé, ce jeudi 6 juillet 2017, à la signature de ces quatre accords de financement d’un montant global de 500 millions de dollars, environ 300 milliards de Francs CFA.

Ces quatre projets visent à soutenir non seulement une croissance plus forte, mais aussi que les gains de cette croissance bénéficient les plus vulnérables en facilitant leur participation dans l’économie.

Il s’agit du Projet de bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT), du Projet de Développement du Tourisme et des Entreprises au Sénégal, du Projet d’appui aux négociations des projets gaziers et de renforcement des capacités institutionnelles et de celui d’extension du système de transport électrique au sein de l’OMVS.

La Directrice des Operations de la Banque mondiale a souligné qu’il s’agit de projets qui sont au cœur du Plan Sénégal Emergent (PSE), notamment ses Pilier 1 « Transformation structurelle de l’économie et croissance » et Pilier 3« Gouvernance, institutions, paix et sécurité ». Ils complètent ainsi notre important portefeuille adossé au Pilier 2 du PSE à savoir « Capital humain, protection sociale et développement durable. » qui couvre l’éducation, la santé, la nutrition et la protection sociale » et deux projets structurant qui sont en préparation sur le développement intégré de la petite enfance et sur l’employabilité et l’inclusion sociale des jeunes.

Elle a aussi magnifié le troisième projet, d’un montant de 97 millions de dollars, est d’envergure régionale dans le cadre de l’Organisation pour la mise en valeur du Fleuve Sénégal.  Il va contribuer à l’intégration régionale en renforçant les échanges d’énergie avec une électricité fiable doublée d’une possible baisse de son prix. Il aura un grand impact dans la région naturelle de Casamance car il va permettre aux populations de cette région d’être mieux servis en électricité grâce à la ligne Tambacounda-Ziguinchor en construction.

Le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan, soulignant l’importante de cette rencontre, a indiqué que la cérémonie est empreinte de plusieurs symboles tant par le nombre, le volume important et la qualité intrinsèque des accords de financement signés, que par leur alignement à leurs priorités de développement retracé dans le Plan Sénégal Emergent.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles