Financement de projets prioritaires du PSE La BID contribue à hauteur de 140 milliards

La Banque Islamique de Développement  contribue à hauteur de 140 milliards pour le financement  des projets prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE). C’est en marge de la 40ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) qui s’est tenue les 10 et 11 juin 2015 à Maputo, au Mozambique que des conventions ont été signées.

« En marge de la 40ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) qui s’est tenue les 10 et 11 juin 2015 à Maputo, au Mozambique, Monsieur Amadou BA, Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a procédé avec Dr Ahmad Mohamed ALI, Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) à la signature de quatre  nouvelles conventions de financement d’un montant de 104 milliards de FCFA pour l’exécution de projets prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE) », précise le communiqué.

D’après le communiqué, il s’agit notamment du projet de reconstruction des routes régionales : Ndioum – Thilogne et Dialokoto – Mako dans le cadre du programme d’infrastructures et services de transports du PSE ; du projet de mise en place de l’Unité de production de vaccins contre la fièvre jaune au titre du programme phare et du Projet Régional d’interconnexion électrique : financement additionnel  dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’infrastructures et services énergétiques du PSE.

Et le document de poursuivre :« Ces financements nouvellement acquis d’un montant de 140 milliards de FCFA viennent s’ajouter à ceux déjà conclus avec le Groupe de la BID pour un montant de 181,345 milliards de FCFA, soit un total de 321,345 milliards de FCFA représentant 58,4% des engagements financiers nouveaux de la BID au Groupe consultatif pour le financement du PSE tenu les 24 et 25 février 2014 à Paris (France) ».

Selon le document, la BID a notifié au Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan l’approbation prochaine de trois (3) nouvelles conventions de financement d’un montant de 91,5 milliards de FCFA relatives à l’électrification rurale pour un montant de 16,5 milliards de FCFA, à la construction d’une usine de traitement à Keur Momar Sarr 3 et de Renforcement en aval d’un montant 45 milliards de FCFA et le financement des domaines agricoles communautaires d’un montant de 30 milliards de FCFA.

Le communiqué précise qu’au regard des conventions de financement d’un montant de 140 milliards de FCFA que la Partie sénégalaise vient de conclure avec le Groupe de la BID, le Gouvernement du Sénégal aura signé avec ses Partenaires Techniques et Financiers depuis la tenue du Groupe consultatif pour le financement du PSE, un volume de financement de 1 731 milliards de FCFA comprenant la récente convention de financement d’un montant de 416 milliards de FCFA du projet de construction de l’autoroute à péage Thiès-Touba, soit au total 1 871 milliards de FCFA de concrétisation des engagements financiers nouveaux des PTF pour le financement du PSE ».

D’après la source, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a facilité l’obtention par la SENELEC, auprès d’une des filiales du Groupe de la BID « la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (SIFC) », d’un financement d’un montant de 30 milliards de FCFA pour l’acquisition de combustibles. La convention de financement y relative a été signée entre le Directeur Général de la SENELEC et le Directeur Général de la SIFC.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles